A LA UNEACTUALITÉS

Le Sénégal a injecté plus de 500 milliards de FCFA dans la construction de ponts et d’autoponts ces 12 dernières années (officiel)

(Agence Afrique)- Le gouvernement du Sénégal a fait cette semaine le point sur la somme globale qu’il a injectée dans la réalisation de ponts et d’autoponts dans différentes localités du pays, durant la période 2012-2024 correspondant aux deux mandats présidentiels de Macky Sall.

Selon le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, le Sénégal «a investi de 2012 à 2024 plus de 500 milliards de FCFA dans la réalisation de ponts, d’autoponts et des ouvrages de franchissement».

Dans le cadre du Programme spécial de désenclavement du pays, globalement, une trentaine d’autoponts, de ponts ont été réalisés, a-t-il ajouté, précisant que d’autres ouvrages sous les autoroutes et infrastructures sont en cours de réalisation.

L’autopont Bourguiba-Front de Terre (long de 600 mètres) sera livré entre la fin du mois de mai et début juin 2024, assure l’Etat du Sénégal. Lancé en octobre 2023, le projet (de mise en relation de la Nationale 1, du TER-Train express régional- et du pôle urbain de Diamniadio) de «plus de 20 milliards de FCFA» sera réceptionné en octobre 2024, a par ailleurs projeté l’exécutif du Sénégal.

«L’état global d’avancement au niveau du TER est de 43% et à 52% au niveau de la Nationale 1», a souligné le ministre Faye. Le stock des infrastructures de développement a augmenté au Sénégal entre l’an 2000 et 2024, période qui a vu se succéder démocratiquement au pouvoir les Présidents Abdoulaye Wade et Macky Sall.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page