A LA UNEACTUALITÉS

Le Sénégal lance l’élaboration d’une politique de gestion de ses frontières

(APS) – La Commission nationale de gestion des frontières (CNGF) a procédé, jeudi, à Dakar, au lancement d’un processus d’élaboration de la politique nationale de gestion des frontières, devant déboucher sur une amélioration de la gouvernance des espaces frontaliers du pays, a constaté l’APS.

“La gestion des frontières est une dimension importante de nos politiques nationales. La commission a été créée depuis plusieurs années, et depuis 2022, on a renforcé ses capacités. Aujourd’hui, nous avons une démarche qui nous permet de pouvoir gérer ces espaces importants pour l’Etat, du point de vue sécuritaire et de stabilité, mais également dans sa dimension socio-économique“, a déclaré l’Amiral Omar Wade, président de la CNGF.

l intervenait à l’issue d’un atelier de deux jours auquel ont participé des représentants de ministères, de membres de la CNGF, d’autorités administratives des circonscriptions frontalières et de partenaires techniques et financiers.

La rencontre entre dans le cadre du processus d’élaboration de la politique nationale de gouvernance des frontières du Sénégal (PNGF-SN) mise en œuvre pour une durée de 9 mois par l’Etat du Sénégal avec l’appui de la République Fédérale d’Allemande à travers la GIZ, l’Agence allemande en charge de la coopération internationale .

“La première étape consiste à une délimitation de la zone frontière et dire voilà les espaces qui sont sous la souveraineté de l’Etat du Sénégal et travailler à partir de cela avec les autres pays“, a expliqué l’Amiral Omar Wade qui signale qu’en termes d’actions, quatre grand domaines, notamment la défense, la sécurité, les infrastructures et le domaine socio-éducative seront mis en avant..

Il a précisé que dans tous ces domaines, il sera question d’élaborer les actions à mener dans la gestion des espaces frontaliers. “Dans ces quatre domaines, nous allons exactement travailler à la pacification des zones frontières et nous accorder avec nos voisins sur les délimitations, de manière à prévenir et éviter d’éventuels litiges afin de renforcer la stabilité des zones concernées et ériger des infrastructures hospitalières et routières pouvant être utilisées de part et d’autre des frontières », a fait valoir l’officier de la marine nationale.,

 »Une recommandation de l’Union africaine »

Au-delà des aspects politique et réglementaire, le document de la CNGF  remis aux médias souligne “que l’élaboration de la PNGF-SN se justifie par un contexte politique, socioéconomique et sécuritaire fragile avec notamment plusieurs enjeux et défis d’ordre sécuritaire, géopolitique, économique, sociale et migratoire qui posent la pertinence d’une gouvernance efficace et efficience des frontières“.

Aussi, est-il important d’après la même source pour la CNGF de se doter d’un cadre de référence fixant les grandes orientations en matière de gouvernance des frontières.

Pour les responsables de la CNGF, la politique nationale de gestion frontières du Sénégal (PNGF-SN) s’inscrit dans la Stratégie de l’Union africaine pour une meilleure gouvernance des frontières (SUAGF) et des orientations du Plan Sénégal Émergent (PSE). Elle vise à améliorer durablement les conditions de vie des populations frontalières par le renforcement de l’offre de services publics, la valorisation des opportunités économiques et la mise en place d’une sécurité durable.

« Elle sera ainsi structurée autour de plusieurs domaines prioritaires d’intervention dont la délimitation, la démarcation des frontières, le développement et l’équipement des zones frontalières, la sécurité, la migration et la santé publique, la coopération transfrontalière et la gestion et prévention des conflits », peut-on lire.

Le document indique que la PNGF-SN sera opérationnalisée à partir d’un plan d’actions articulé autour du renforcement des capacités des acteurs, du financement et la mobilisation des ressources en plus d’un dispositif de mise en œuvre (politique, stratégique et opérationnel) et de suivi évaluation.

Les responsables du commission rappellent que l’élaboration de la PNGF est une recommandation de l’Union africaine demandant aux Etats membres de se doter d’un cadre de référence en vue d’une gouvernance efficiente des frontières.

“Cette recommandation de l’UA a trouvé un écho favorable au Sénégal puisque qu’avec l’article 2 du décret n°2022-1949 du 07 novembre 2022 portant sa réforme, la CNGF a pour mission de s’assurer de la conception et la mise en œuvre de la politique de l’État en matière de gestion des frontières », rappelle le texte.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page