ECONOMIE

Le volume projeté à 4,1% en 2022 contre 10,1% en 2021

En effet, le département ministériel à la tête duquel est porté récemment Mamadou Moustapha Ba, renseigne que la « demande mondiale devrait beaucoup reculer » sur cette période par rapport à 2021 en liaison avec les difficultés dans la chaîne d’approvisionnement. 

A cela s’ajoute, selon la même source, le relèvement du dollar de 5%, en termes nominaux, au mois de juin 2022 comparativement à décembre 2021 qui devrait aussi impacter négativement sur le volume du commerce international au regard du rôle dominant de cette devise sur les échanges commerciaux internationaux. 

Globalement, le ministère en charge des finances et du budget confie que le volume du commerce international ressortirait à 4,1% en 2022 contre 10,1% en 2021. « Cette orientation devrait se poursuivre en 2023 pour s’établir à 3,2% en phase avec le ralentissement attendu dans les différents grands groupes de pays », relève enfin le ministère.

Bassirou MBAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page