POLITIQUE

Législatives :: La disparition de près d’un demi-milliard fait exploser la coalition Buntu-Bi

Alors qu’on amorce le dernier virage en vue des législatives du 31 juillet, un climat de suspicion pollue l’atmosphère au sein de la coalition Buntu-Bi. La mystérieuse disparition de quelques 475 millions de francs est à l’origine. Dans un communiqué conjoint, les responsables des mouvements qui la composent annoncent leur démission collective.
« Nous, mouvements, organisations communautaires de base, partis politiques et candidats investis d’ici et de la diaspora, exprimons à travers nos signatures, notre démission de tous nos postes de responsabilités de la coalition Bunt Bi pour les prochaines législatives du 31 juillet 2022. Lorsque les principes et valeurs qui ont été à la base de la formation de ladite coalition ont été bafoués par le mandataire national et tête de liste, nous ne pouvons que démissionner d’une telle entité, bien vrai que nous soyons les pionniers et les membres fondateurs », renseigne la note.
Selon nos informations, c’est la » disparition » du budget de la campagne estimé à 475 millions qui aurait incité Aminata Banda KANE, leader du mouvement ACD/Sakhal Yakaar, Serigne Saliou NDIAYE, leader du mouvement Sunu Sénégal Naat-SSN, Ndeye Leyla SOW de Ligueyal Sénégal, Mamadou NDIAYE du Parti Républicain Démocrate du Sénégal et Mouhamed Ben DIOP du parti ‘Mouvement Pass Pass » à claquer la porte de la coalition à quelques jours du scrutin.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page