ECONOMIE

Les enfants et les jeunes sur la ligne de front à travers une exposition

«Le vernissage de l’exposition aura lieu au Musée de la Femme, Henriette Bathily, à la Place du Souvenir, le 21 octobre 2022 à 17H00. L’exposition retrace une série de 11 histoires portées par des filles et des garçons issus de différentes régions du Sénégal, pour vulgariser leurs actions dans la promotion et la réalisation des droits des filles au sein de leurs communautés », informe l’Unicef dans un communiqué.

 Selon la même source, c’est l’histoire d’Adama 18 ans, de la commune de Dabo, la région de Kolda, au sud du Sénégal. Elle est une jeune paire éducatrice, présidente du club des jeunes filles de Dabo, membre consortium mondial de lutte contre les mutilations génitales féminines.

 C’est aussi l’histoire de Fatou Bintou, qui pense que «les violences faites aux jeunes filles constituent au frein à notre développement ». Originaire de Mabo, dans la région de Kaffrine dans le centre du Sénégal, étudiante en droit, elle est également une paire éducatrice au sein du club de jeunes de son département et mène du haut de ses 22 ans, un combat quotidien pour les droits des jeunes filles et contribue de manière considérable à l’évolution des normes sociales en faveur des filles dans sa communauté.
 
C’est également l’histoire de Moustapha, président du Conseil municipal des Enfants de Sédhiou, qui a pour mission d’assurer la représentativité des enfants dans les instances de prise de décisions. Il organise régulièrement des caravanes de sensibilisation sur les droits de l’enfant, facilite des causeries et des forums au niveau communautaire, investit les radios communautaires pour plaider en faveur des enfants et des filles. «Il s’agit d’un appel à l’action à tous pour assumer nos responsabilités – auprès des filles et envers les filles – et pour investir dans un avenir qui reconnaît leur capacité d’action, leur leadership et leur potentiel. L’heure est venue pour accélérer nos efforts – pour leurs droits et pour leur avenir », a souligné Silvia Danailov, la représentante de l’Unicef au Sénégal.

 L’exposition sera suivie d’un panel de discussions et d’échanges entre les filles et les autres parties prenantes – y compris les autorités, les partenaires au développement, les organisations de la société civile et le secteur privé.

Pour rappel, l’année 2022 marque le 10ème anniversaire de la Journée internationale de la fille instituée par les Nations-Unies pour engager les gouvernements, les décideurs et le grand public à accorder une attention accrue aux questions qui concernent les filles, et donner à ces dernières davantage d’occasions de faire entendre leur voix sur la scène mondiale.
Adou FAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page