SANTE

LES FEMMES PLUS TOUCHÉES PAR LE VIH QUE LES HOMMES

La pandémie du Sida est en dégringolade au Sénégal. Le taux de prévalence, selon les dernières estimations du Spectrum 2021 de l’ONUSIDA montrent une baisse progressive de la prévalence chez les 15-49 ans depuis 2005, passant de 0,75% à 0,32%. Néanmoins, au Sénégal, la prévalence est un peu plus élevée chez les femmes : 0,5% des femmes et 0,4% des hommes de 15-49 ans sont positifs au VIH.

L’épidémie du Sida, au Sénégal, est d’ampleur modérée et en déclin. La prévalence se situe, présentement, au niveau de la population générale, à 0,3%. Seulement, dans cette situation, les femmes continuent d’être les plus vulnérables au virus du Sida. Selon les estimations de l’ONUSIDA, au Sénégal, en 2021, le nombre de personnes vivant avec le VIH (PVVIH, adultes et enfants) est estimé à 40.277 personnes dont près de 21.703 femmes et 3.957 enfants de moins de 15 ans. En termes de valeur relative, dans le pays, 0,5% des femmes et 0,4% des hommes de 15- 49 ans sont positifs au VIH. « Même si, de façon irrégulière, les pourcentages de femmes et d’hommes séropositifs augmentent avec l’âge, chez les femmes, elle est très faible au sein des moins de 20 ans, mais augmente avec l’âge pour atteindre un maximum de 1,2% à 45-49 ans» a renseigné ONUSIDA. Et de poursuivre : «chez les hommes, les variations par âge sont plus irrégulières. En excluant le groupe d’âge 30-34, où la prévalence est très basse, le pourcentage de séropositifs augmente jusqu’au maximum de 1,5% chez les hommes de 40-44 ans, pour redescendre à partir de cet âge».

ONUSIDA a aussi fait ressortir que dans l’ensemble, 0,2% des jeunes femmes et jeunes hommes de 15-24 ans sont positifs au VIH. Il n’y pas de différences entre la prévalence de VIH chez les femmes et chez les hommes à cet âge. Toutefois, la prévalence du VIH parmi les jeunes femmes est plus élevée parmi les célibataires qui ont déjà eu des rapports sexuels (2,1%). Chez les femmes enceintes, le Spectrum (ONUSIDA 2021) soutient que la séropositivité du VIH s’élève à 0,26%. Quant aux nouvelles infections à VIH, le rapport a relevé une baisse régulière au Sénégal, passant de 5167 en 2005 à 1590 en 2021 ; soit une baisse de 69,2% dont 60,5% des nouvelles infections qui surviennent chez les 25-49 ans ; 22,2% chez les 0-4 ans ; 14,3% chez les 15-24 ans ; 3,0% chez les 50 ans et +

Revenant sur les modes de transmission dominant du VIH, ledit rapport rendu public en décembre dernier estime qu’elles sont essentiellement la voie sexuelle et la transmission mère enfant. Et les estimations sur les décès font état d’environ 1024 liés au VIH en 2021. «Les décès ont subi une légère baisse entre 2020 et 2021 passant de 1167 à 1024», selon ONUSIDA.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :