COIN DES COUPLES

Les poils pubiens servent-ils à quelque chose ?

Présents sur la quasi-totalité du corps, les poils, nous protègent contre le froid, le chaud, les bactéries et les microbes. De ce fait, les épiler n’est pas toujours une bonne idée ! Mais on s’intéressera principalement aux poils pubiens. A quoi servent-ils exactement? Faut-il les épiler? Tour d’horizon des bonnes raisons de garder vos poils.

Les poils pubiens ont pour fonction de protéger tes parties génitales. Ils aident à maintenir la ventilation en évitant que les vêtements ne soient pressés directement sur la peau.

Un rôle de protection

Les poils ne sont pas là par hasard. Ils servent en premier lieu à nous protéger des rayons UV du soleil et des variations de température extérieure. Quand il fait très chaud, ils retiennent la sueur près de la peau, ce qui rafraîchit l’organisme et évite sa déshydratation. Et lorsque le froid menace, ils se dressent pour emprisonner une couche d’air tiède qui fait office de couverture et évite la déperdition de chaleur. C’est le réflexe de « la chair de poule ».

Les poils limitent la sécheresse vaginale

Comme le rapporte le Dr Rousseaux, a nos confrères du site sante.journaldesfemmes.fr »Les glandes sébacées sont rattachées au poil et sécrètent un film hydrolipidique – le sébum – une émulsion d’eau et de graisse qui hydrate la peau et la rend plus souple. Donc si on enlève tous les poils, la peau est moins bien lubrifiée. Le problème se pose notamment avec les poils pubiens, car si on les épile intégralement, il y a un risque de sécheresse, en plus d’un risque d’infection, La mode de l’épilation intégrale au laser n’est donc pas une très bonne idée selon moi car elle détruit le poil et donc détruit une grande partie des glandes sébacées et assèche la vulve ».

Les poils pubiens ont une fonction de régulation bactérienne »…

« Il y a des bactéries qui circulent autour du vagin, de la verge et des bourses. Avoir des poils sur la vulve ou sur le pubis a une utilité et remplit plusieurs fonctions, donc se priver de ses poils pour une raison esthétique, peut avoir des conséquences au niveau physiologique et médical ».

…Il ne faut plus s’épiler les poils pubiens

En effet, les poils, et notamment ceux du pubis, ne sont pas là uniquement pour tenir chaud : ils forment également une barrière protectrice pour la flore vaginale. En conséquence, un pubis rasé de près ou un maillot épilé intégralement augmente les risques d’infections ou de mycoses vaginales.

NB : les poils du pubis jouent un rôle dans l’attirance sexuelle en retenant les phéromones, limitent le risque de sécheresse vaginale, protègent les muqueuses génitales contre les infections.

Les personnes qui ont l’habitude de raser et d’épiler fréquemment leurs poils pubiens seraient ainsi plus sujettes aux infections sexuellement transmissibles (herpès, gonorrhées, chlamydia, syphilis…). En effet, les microtraumatismes cutanés favoriseraient le passage de microorganismes, dont les virus, d’un individu à l’autre.

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :