ECONOMIE

L’Etat du Sénégal recherche 300 milliards de FCFA sur le marché financier de l’UEMOA

La période de souscription qui démarre ce 22 avril, prend fin en principe le 26 avril 2022.  CGF Bourse est le chef de file des Sociétés de gestion et d’intermédiation(SGI) et toutes les SGI agréées par le CREPMF sont membres du syndicat de placement. Le prix de l’émission est de 10 000 FCFA avec une périodicité des loyers qui est semestrielle.
 
Les fonds qui seront collectés sont destinés au financement de l’acquisition d’immeubles à usage de bureaux administratifs à Diamniadio et le financement de divers projets de l’État du Sénégal.
 
Le montant de l’émission est réparti en trois tranches. La première de 50 milliards dénommée SUKUK IJARA SOGEPA SN 2022-2029, d’une maturité de 7 ans avec un différé d’un an, a un taux nominal de 5,80%.
 
La deuxième tranche de 50 milliards également, dénommée SUKUK IJARA SOGEPA SN 2022-2032, d’une maturité de 10 ans avec un différé d’un an, a un taux nominal de 5,95%.
 
Quant à la troisième tranche, d’un montant de 200 milliards de FCFA, dénommée SUKUK IJARA SOGEPA SN 2022-2037, d’une maturité de 15 ans avec un différé de 2 ans, elle a un taux nominal de 6,10%.
 
Pour assurer la liquidité des titres qui seront émis, l’émetteur (FCTC IJARA SOGEPA SN 2022) a prévu leur admission à la cote de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). De plus, les parts pourront bénéficier de l’admissibilité aux guichets de refinancement de la BCEAO, dans les conditions qui seront fixées par le Comité de Politique Monétaire (CPM).
 
Le débiteur est la Société nationale de Gestion et de l’Exploitation du Patrimoine bâti de l’Etat (SOGEPA), une entité sous la tutelle technique et financière du Ministère des Finances et du Budget.
 
Comme pour les Sukuk précédents du Sénégal, la Banque Islamique du Sénégal (BIS) est à la fois l’arrangeur principal de l’opération, le dépositaire et le gestionnaire des créances. La Société Islamique pour le Développement du secteur privé (SID), du Groupe Banque islamique de développement (BID) est co-arrangeur et la société Taïba Titrisation.
 Oumar Nourou
 
 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page