PEOPLE

« L’Etat sera tenu responsable… », prévient le parti RV

Cheikh O. Diagne et Abdou Karim Gueye
Cheikh O. Diagne et Abdou Karim Gueye

Le Parti Rassemblement pour la Vérité du professeur Cheikh Oumar Diagne dénonce le maintien en prison de son leader, mais aussi de l’activiste Abdou Karim Gueye. Dans un communiqué parvenu à Senego, ils préviennent l’Etat du Sénégal de tout ce qui arrivera à ces deux leaders d’opinion.

Voici l’intégralité du communiqué :

Suite à la saisine de la chambre d’accusation, effectuée par Maître Moussa SARR, conseil des sieurs Cheikh Oumar DIAGNE et Abdou Karim GUEYE, sur la nécessité de mise en liberté d’office des deux inculpés en vertu de l’article 187 alinéa 2 du code de procédure pénale, le Rassemblement pour la vérité/ And Ci Degg avait saisi plusieurs organisations et mouvements de défense des droits humains à titre
d’information.
Conscients de leur mission et affectés par cette situation déshumanisante, ces derniers ont communiqué, par correspondance et par voie de presse, sur la détention arbitraire avec son corollaire de violation des droits humains au Sénégal.

Cette réactivité témoigne à suffisance que la violation des droits humains des sieurs Cheikh Oumar DIAGNE et Abdou Karim GUEYE est évidemment établie.

Dans un Etat de droit, l’Etat a l’obligation d’appliquer et de faire respecter les lois qui garantissent une société juste et

Équitable où les droits de tous les citoyens sont respectés par tous.
Malheureusement, nous observons tout le contraire au Sénégal.

Cette violation des droits humains constitue un précédent dangereux, surtout venant de la part des autorités qui sont censées dire le droit et rétablir la justice. Juridiquement rien ne justifie, à ce jour, la détention des deux inculpés susnommés en prison. Les autorités judiciaires doivent immédiatement agir pour leur libération afin de restituer réellement au Sénégal son statut d’Etat de droit.

Le Rassemblement pour la Vérité/And Ci Degg tiendra pour responsable l’Etat du Sénégal, devant l’opinion nationale et internationale, de tout ce qui arrivera à son secrétaire général, Monsieur Cheikh Oumar DIAGNE, et à Monsieur Abdou Karim GUEYE pendant leur détention illégale et arbitraire.

Nous exigeons que le droit soit appliqué, rien que le droit

Le secrétariat exécutif national

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page