A LA UNEACTUALITÉS

Liga : le Barça étrille le Real Betis avant de retrouver la Coupe d’Europe !

Avant de recevoir le Royal Antwerp, mardi soir, dans le cadre de la première journée de la phase de poules de Ligue des Champions et en attendant le choc opposant la Real Sociedad au Real Madrid, le FC Barcelone accueillait le Real Betis, ce samedi à 21 heures. Devant leur public, les Blaugranas – qui restaient sur trois victoires et un nul en championnat – se présentaient en 4-3-3 et visaient la première place. Avec Ferran Torres, Robert Lewandowski et João Félix titularisés sur le front de l’attaque, les hommes de Xavi ne tardaient d’ailleurs pas à faire la différence. Si Luiz Henrique allumait la première mèche (15e) et procurait une petite frayeur à la défense catalane, les Culers prenaient finalement l’avantage juste avant la demi-heure de jeu.

Servi par Romeu, Félix se projetait, contournait Rui Silva et inscrivait son premier but sous ses nouvelles couleurs d’un tir droit en angle fermé (1-0, 25e). Parfaitement lancé, le Barça ne tardait d’ailleurs pas pour se mettre à l’abri. Trouvé plein axe dans la surface adverse par Christensen, Lewandowski, critiqué ces dernières semaines, profitait alors de la superbe inspiration de Félix – laissant passer le ballon entre ses jambes – pour conclure d’un tir rasant (2-0, 32e). Sans démériter, les Beticos repartaient à l’attaque mais manquaient une nouvelle fois de réalisme, à l’instar de Willian José, butant sur un Ter Stegen impérial et auteur d’une parade réflexe fantastique juste avant la pause (45+1e). Maître du jeu et appliqué face au 4-2-3-1 de Manuel Pellegrini, le Barça revenait avec les mêmes intentions au retour des vestiaires. De son côté, le club andalou procédait à deux changements avec les entrées de Francisco Vieites, suppléant Rui Silva (blessé), et Abde, ancien crack de la maison barcelonaise.

Malgré un léger réveil, les Beticos ne tardaient pas à replonger dans leurs travers et subissaient la pression catalane. Asphyxié dans son camp, en souffrance physiquement et incapable d’apporter le danger sur le but de Ter Stegen, le Betis était même tout proche de céder. Servi après un superbe travail de Baldé, João Félix pensait s’offrir un doublé en reprenant parfaitement d’une reprise de gauche aux six mètres mais l’arbitre de cette rencontre sanctionnait finalement Gavi d’une position de hors-jeu (58e). Ce n’était que partie remise pour les champions d’Espagne en titre puisque Ferran Torres trouvait finalement la faille quelques minutes plus tard sur un coup franc parfaitement exécuté (3-0, 62e). Le premier coup franc direct inscrit par les Culers depuis Lionel Messi en mai 2021 (41 tentatives de coups francs entre les deux buts)…

Une rencontre qui tournait même au festival offensif pour les Blaugranas puisque Raphinha, tout juste entré en jeu, y allait de son but après un service de Lewandowski (4-0, 66e). Pour cette fin de match, Xavi décidait également de lancer le jeune Yamal et Gündogan, de retour après avoir été touché contre la France, mardi dernier. Solide collectivement et mis en confiance par la physionomie de ce duel, le Barça déroulait finalement tranquillement dans les derniers instants et ajoutait un nouveau but par l’intermédiaire de João Cancelo (5-0, 81e), auteur de son premier but sous les couleurs catalanes. Avec cette large victoire (5-0), le Barça prend, quoi qu’il en soit, provisoirement la tête de la Liga et fait le plein de confiance avant de retrouver la Coupe d’Europe. De son côté, le Real Betis chute à la 9e place et confirme son irrégularité depuis le début de la saison.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page