A LA UNEACTUALITÉS

Ligues des champions de la CAF: deux affiches relevées pour les demi-finales

Le Mamelodi Sundowns contre l’Espérance Tunis et Al-Ahly face au Petro Atlético. Entre nouveau cador du continent, retours dans le dernier carré et éternelle présence d’un mastodonte africain, les demi-finales de la Ligue des champions de la CAF, qui auront lieu les 10 et 26 avril prochain, offriront des rencontres aux destins assez imprévisibles.

Espérance Tunis et Mamelodi Sundowns, deux clubs au destin similaire dans leurs quarts de finale respectifs, mais dont le statut diffère largement dans cette Ligue des champions de la CAF. En effet, les Tunisiens comme les Sud-Africains l’ont emporté aux tirs au but au terme de doubles confrontation serrées et fermées, toutes soldées sur des 0-0.

Si le Mamelodi de Rulani Mokwena fait office de favori aux côtés d’Al-Ahly dans cette Ligue des champions, ce nouveau tour sera d’un autre calibre. Après avoir patiné dans son quart contre les Young Africans, qui ont d’ailleurs déposé plainte après le match retour, estimant qu’un but aurait dû leur être accordé à l’heure de jeu, les « Brésiliens d’Afrique » auront affaire à une écurie bien plus expérimentée. En effet, l’Espérance a déjà été titré dans la compétition à quatre reprises.

Reste que cette année, avec un effectif convaincant qui a performé à la CAN en Côte d’Ivoire sous les ordres d’Hugo Broos, le Mamelodi ne vise rien d’autre que la victoire finale, pour transformer l’essai du titre en Ligue africaine de football fin d’année dernière. Car si le club est désormais considéré comme un cador du continent grâce à un fond de jeu alléchant, il reste à confirmer avec un titre majeur. Et quoi de mieux que la Ligue des champions de la CAF ?

Al-Ahly, toujours là pour défendre son titre

Dans l’autre partie du tableau, Al-Ahly, éternel, continue son chemin après avoir tranquillement disposé des Tanzaniens de Samba Sports (3-0 sur l’ensemble des deux matches). Contrairement au TP Mazembe, qui est de retour dans le dernier carré de la compétition cinq ans après sa dernière apparition à la faveur d’un scénario renversant : le but de la qualification contre le Petro Atlético est intervenu à la… 96e minute.

Les deux clubs, des mastodontes de la Ligue des champions qui totalisent 16 titres à eux deux, ne se sont jamais rencontrés au-delà des phases de groupe. Un véritable choc inédit donc, dont le match retour se déroulera au Caire, pour décrocher un ticket pour la finale.

Les Égyptiens, avec l’avantage du terrain, avancent serein avec seulement un but encaissé depuis le début de la compétition, qualifications comprises. Contrairement au TP Mazembe, qui a connu la défaite par deux fois en phase de groupe et ne s’est pas montré forcément très serein face au Petro Atlético. Avantage aux Cairotes donc.

RFI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page