SOCIETE / FAITS DIVERS

Linguere :Le Sexagénaire Polygame Accusé De Viol Suivi De Grossesse, Bénéficie D’une Liberté Provisoire.

Arrêté puis déféré à Louga  pour  être accusé de viol suivi de grossesse  sur femme mariée à un émigré, le chauffeur A. Niang  âge de 62 ans a bénéficié d’une liberté provisoire après son face à face avec le juge d’instruction du tribunal de grande instance de Louga .

Interrogeant le rétroviseur, les faits remontent au mois de décembre 2022 dans la commune d’Affé Djoloff du  département de Linguère. En effet, une femme âgée d’une trentaine d’années  et  mariée à un émigré l’accuse( le chauffeur A Niang) de viol et d’être l’auteur de sa grossesse. Selon la victime, le chauffeur, seul  à bord de son véhicule 4×4,  l’a trouvée sur la piste qui relie le village de Sine Abdou à Affé Djoloff. «Il m’a aussitôt demandé de monter pour rentrer à Affé Djoloff, raconte-t-elle.

Après quelques kilomètres de trajet, le chauffeur m’a proposé d’entretenir des rapports sexuels. Devant mon refus catégorique,  il m’a emmenée dans la brousse avant  d’abuser de moi». Après le forfait de l’accusé, la femme mariée a dit qu’elle ne voulait pas raconter sa mésaventure aux membres de sa famille encore moins à son mari qui vit en ce moment à l’étranger, de peur, dit-elle, d’être répudiée.

C’est   après six  mois  de grossesse  que certains membres de sa belle-famille ont constaté la transformation corporelle de la jeune femme qui tombait souvent malade. Interpellée sur son état de santé, la dame a fini par avouer comme quoi c’est  le chauffeur A. Niang  qui est l’auteur de sa grossesse. Par la suite, une plainte a été déposée contre le sieur A. Niang à la brigade de gendarmerie de Dahra qui  l’avait arrêté et auditionné sur les accusations portées contre lui.

Dans son interrogatoire, le Sieur A . Niang avait certes reconnu l’avoir transportée ce jour-là jusqu’à Affé Djoloff, mais niait avoir eu une  relation sexuelle  avec la  dame. Le moins que l’on puisse dire même si le chauffeur A. Niang bénéficie d’une liberté provisoire, n’empêche l’affaire continue à alimenter les discussions dans les lieux publics du Djoloff.

Samba khary Ndiaye  Linguere

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page