POLITIQUE

Loi d’amnistie annoncée par Macky Sall : Me Mame Adama Gueye marque son désaccord

L’avocat est contre toute amnistie au détour de simples considérations politiques. Invité de l’émission Grand Jury, ce dimanche 25 février, sur les ondes de la RFM, Mame Adama Gueye, ancien président du forum civil, estime que toutes ces personnes qui ont été arrêtées n’ont pas besoin d’amnistie. « Qu’on prenne des décisions de non-lieu point, c’est terminé. Qu’on arrête les poursuites », a-t-il indiqué.

Une amnistie a une dimension thérapeutique et une dimension pédagogique, c’est l’avis de l’avocat Me Mame Adama Gueye, invité à donner son point de vue sur la loi d’amnistie annoncée par le chef de l’Etat, Macky Sall. Toutefois, l’invité de l’émission Grand Jury estime qu’ « Aujourd’hui, avant de parler d’amnistie, il faut d’abord, parce que tout le monde le sait. Sur tous ceux qu’on a arrêté, il y a des gens qui ont commis des délits très graves, mais il y a beaucoup de gens qui ont été arrêtés pour des délits d’opinions, avec des qualifications incroyables sur leurs dos par le procureur pour obtenir leur mis sous mandat de dépôt. Il faut d’abord qu’on régularise tout ça », a-t-il demandé.

A ce titre, l’avocat trouve que « Toutes ces personnes qui ont été arrêtées n’ont pas besoin d’amnistie. Voilà, qu’on prenne des décisions de non-lieu point. C’est terminé. Qu’on arrête les poursuites. On n’a pas besoin d’amnistie pour ça. »

Cependant, dit l’ancien président du forum civil « Il s’est passé des choses très graves dans ce pays. Il y a des dizaines et des dizaines de morts. On a identifié des milices dans les manifestations. La police a été prise en flagrant délit de désinformation sur la présence de milices ou pas. Mais ce sont des questions fondamentales avant de parler d’amnistie il faut qu’on intègre cette dimension thérapeutique et pédagogique. Il faut qu’on sache qu’est-ce qui s’est passé. Qui sont les responsables. Des dizaines et des dizaines de vies, ce n’est pas négligeable, pour que d’un coup de plume on dit voilà, c’est fini on n’en parle plus. »

« Nous voulons savoir comment ça se fait dans notre pays qu’au sein des forces de l’ordre, il y a des milices qui les accompagnent. On a vu un sénégalais jeune, (Pape Abdoulaye Touré) torturé par des milices, déposé à la gendarmerie qui l’a reçu. Les conditions de répressions des manifestants par des forces de l’ordre, c’est des questions qu’il faut qu’on discute. Donc, une amnistie comme ça au détour de simples considérations politiques moi, je ne suis pas d’accord. Il faut faire une amnistie sérieuse », a fait savoir Me Adama Gueye sur les ondes de la RFM.

Ousmane GOUDIABY

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page