INTERNATIONAL

L’Ukraine visée par de nouvelles frappes «massives» de missiles russes

L’Ukraine a été la cible d’une nouvelle salve de missiles russes, jeudi 29 décembre, alors que des explosions ont été entendues dans plusieurs villes, à la suite des tirs provenant du système de défense anti-aérienne ukrainien, comme l’ont indiqué les autorités ukrainiennes.

L’Ukraine dénonce des frappes « massives » de plus de 120 missiles russes ce jeudi sur plusieurs villes du pays, dont la capitale Kiev, selon l’armée et la présidence ukrainienne. « L’ennemi attaque l’Ukraine sur plusieurs fronts, avec des missiles de croisière tirés depuis des avions et des navires », a annoncé l’armée de l’air sur les réseaux sociaux.

« Plus de 120 missiles ont été lancés pour détruire des infrastructures civiles essentielles et tuer des civils en masse », a ajouté le conseiller de la présidence ukrainienne Mikhaïlo Podoliak sur Twitter.

D’après le chef de l’administration militaire, Sergiy Popko, les défenses antiaériennes ukrainiennes sont parvenues à abattre la totalité des seize missiles russes ayant visé la capitale Kiev, a assuré le chef de l’administration militaire de la ville. « Seize missiles ont été repérés au-dessus de Kiev, tous les seize missiles ont été abattus », s’est-il félicité sur Telegram. Sur les 69 missiles russes l’ayant visée, l’Ukraine dit, pour l’heure, en avoir abattu 54.

Selon le maire de Kiev, Vitaliy Klychko, le bilan actuel fait état de trois blessés. « À l’heure actuelle, trois personnes ont été blessées, dont une jeune fille de 14 ans. Tous sont hospitalisés », a-t-il écrit sur Telegram, fiasant état de dégâts à cause de fragments de métal tombant du ciel. Il demande aux citoyens de faire des réserves d’eau, d’électricité et également de charger au maximum les téléphones et les chargeurs de téléphones externes.

D’après notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan, l’attaque est toujours en cours autour de la capitale et deux bâtiments ont pris feu. Il s’agit de débris de roquettes qui se sont abattus sur des maisons, comme confirmé par des pompiers de la ville.

Les sirènes d’alarme antiaérienne ont retenti dans tout le pays, a écrit sur Facebook un conseiller de la présidence ukrainienne, Oleksi Arestovych. Des explosions ont été entendues à Kiev, Zhytomyr et Odessa, selon un correspondant de Reuters et les médias locaux. Des coupures de courant ont été annoncées dans les régions d’Odessa et de Dnipropetrovsk, afin de minimiser les dégâts potentiels aux infrastructures stratégiques.

Lviv et Kiev privée d’électricité

Lviv, la grande ville de l’ouest de l’Ukraine, était à 90% privée d’électricité ce jeudi après de nouveaux bombardements russes sur les infrastructures énergétiques ukrainiennes en plein hiver et à quelques jours du Nouvel An. Quant à Kiev, 40% de la capitale se trouve sans électricité à la mi-journée, selon le maire de la ville.

« Quatre-vingt-dix pour cent de la ville est sans électricité. […] Les trams et trolleybus ne roulent plus dans la ville, il pourrait y avoir des coupures d’eau », a indiqué le maire de Lviv, Andriy Sadovy, sur le réseau social Telegram. Le Kremlin avait prévenu qu’il n’y aurait aucune trêve du Nouvel An sur le terrain en Ukraine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page