A LA UNEACTUALITÉS

Lula limoge le N.2 du renseignement brésilien, soupçonné d’espionnage (officiel)

Au Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva a décidé de sévir contre les grandes oreilles de son prédécesseur. Le président a ainsi limogé le numéro deux des services de renseignement du pays, sous le coup d’une enquête pour espionnage illégal impliquant aussi l’un des fils de l’ancien chef de l’Etat Jair Bolsonaro, selon un avis publié mardi au Journal officiel.

La police fédérale enquête sur le directeur adjoint de l’Agence brésilienne du renseignement (Abin), Alessandro Moretti, qu’elle soupçonne d’avoir fait partie d’un réseau clandestin ayant utilisé un logiciel espion israélien, FirstMile, pour écouter illégalement des centaines de responsables politiques et personnalités publiques sous la présidence Bolsonaro (2019-2022).

Bolsonaro se dit « persécuté »

Lundi, la police avait mené des perquisitions dans plusieurs Etats du Brésil. Elle a notamment fouillé le domicile et le bureau de Carlos Bolsonaro, conseiller municipal de Rio de Janeiro et deuxième des quatre fils de l’ex-président d’extrême droite. La police s’est également rendue à une résidence où se trouvaient Jair Bolsonaro et ses trois premiers fils à Angra dos Reis, cité balnéaire située à environ 150 km de Rio.

L’ancien président s’est pour sa part plaint d’être « persécuté » par le gouvernement actuel. « C’est n’importe quoi », lui a répondu Lula mardi lors d’une interview avec la radio CBN. Interrogé sur sa confiance envers l’équipe actuelle de l’Abin, Lula a en outre répondu : « nous ne sommes jamais sûrs ». Mais il a ajouté qu’il avait « une grande confiance » envers le directeur actuel de ce service, Luiz Fernando Corrêa.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page