A LA UNE

Macky Sall inaugure la Mosquée Blanchot réhabilitée, ce vendredi

Dakar, 29 avr (APS) – Le président de la République, Macky Sall, va effectuer la prière hebdomadaire de vendredi à la Mosquée Blanchot et procéder en même temps à l’inauguration de cet édifice religieux réhabilité, a t-on appris du Bureau d’information gouvernementale (BIG).

 

Dans un dossier de presse transmis à l’APS, le BIG souligne que cette première mosquée de Dakar, classée monument historique, sort ainsi d’une réhabilitation de quatre ans, dans le cadre du Programme spécial du chef de l’Etat pour les sites religieux.

 

D’un coût global de 1 177 705 489 FCFA, ces importants travaux ont permis à cette mosquée située au cœur de Dakar, de passer d’une capacité d’accueil de 3 500 à 6 500 personnes, indique la même source, à travers l’extension de sa surface de 2405 m2 à 4391 m2 dont 527 m2 pour les femmes.

 

La mosquée est construite sur deux étages avec terrasse. Et les travaux sur le site ont consisté à ’’réhabiliter l’ensemble de la mosquée en respectant son statut de Monument historique avec une attention particulière à la conservation des éléments qui la caractérisent’’, précise le BIG.

 

La même source cite notamment ’’la mosquée d’origine encerclée par l’extension de 1930, les rosaces et les mosaïques en façade, les claustras, les modénatures, les grilles de protection, les balustrades ou encore l’horloge d’origine qui date de 1907 et qui était encore apparente en façade avant les travaux d’extension, aujourd’hui visible du 2eme niveau’’.

 

D’après le même document, les travaux effectués cernent ’’la reprise des ouvrages en fondation, des poteaux et poutres du rez-de-chaussée au 1er étage, la démolition et reprise de tout le plancher haut du 1er étage ainsi que la construction d’un 2eme étage avec une terrasse accessible augmentant la capacité d’accueil de la mosquée’’.

 

De même, ’’toutes les installations et complément d’équipements techniques (électricité, groupe électrogène, climatisation, ventilation, adduction et assainissement, sécurité incendie, sonorisation) sont aussi mises aux normes, durant ces travaux de réhabilitations’’.

 

Ils ont également permis, entre autres, ’’l’aménagement d’issues de secours supplémentaires, la mise aux normes des passages et circulations, l’aménagement de rampes et de toilettes pour les personnes à mobilité réduite, la remise en valeur des motifs de façades qui sont œuvres du patrimoine classé’’.

 

Pour sa mise en valeur, la mosquée ornée de décorations marocaines et équipée des tapis de première qualité.

 

Le BIG rapporte que des blocs sanitaires publics de 36 à 40m2 chacun côté Hommes et coté Femmes, comportant dans chaque bloc 5 WC dont 1 pour les personnes à mobilité réduite et un espace ablution, y sont aussi aménagés.

 

Construite vers 1907, à partir de l’image de la mosquée de Saint-Louis (Nord), elle-même construite sur le schéma d’une église avec deux clochers qui sont en fait des minarets, la mosquée de Blanchot a depuis lors subi un certain nombre de modifications importantes, rappelle le Bureau d’information.

 

Il ajoute que ’’vers 1914, la mosquée Blanchot connaît sa première extension qui vise à remettre l’édifice au droit de la rue Blanchot, car jusqu’alors, elle se trouvait en biais puisqu’elle était orientée vers la qibla’’. 

 

Entre 1930 et 1938 a lieu l’extension définitive qui englobe totalement la vieille mosquée. Dès les années 60, l’affluence était telle, les jours de grande prière, que la rue Blanchot était barrée, occupée par les fidèles qui priaient à l’extérieur, faute de n’avoir pu trouver place à l’intérieur, lit-on dans le document d’information. 

 

Aussi, dès l’Indépendance, la décision fut prise de construire une mosquée plus vaste pour succéder à la mosquée Blanchot. 

 

C’est ainsi, informe le BIG, qu’en 1964, Léopold Sédar Senghor, président de la République du Sénégal, inaugure la nouvelle Grande mosquée de Dakar, accueillant désormais, les grandes prières du vendredi et de l’Aïd. 

 

Pour autant, la Mosquée Blanchot continue d’enregistrer une forte affluence. La rue Blanchot se nomme désormais Moussé Diop qui fut Grand Serigne de Dakar jusqu’en 1962 et, à ce titre, chef de la collectivité Lébou. Aujourd’hui, la mosquée est classée Monument historique, souligne le bureau d’information gouvernemental.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page