A LA UNEAFRIQUE

Mali : la junte au pouvoir demande à la France le retrait de ses troupes « sans délai »

Le gouvernement malien a demandé vendredi à la France de retirer ses troupes du pays « sans délai » et « sous la supervision des autorités maliennes ». La veille, le président français avait annoncé que le retrait des troupes de l’opération Barkhane serait effectif d’ici à six mois.

Au lendemain de l’annonce par Emmanuel Macron du retrait des forces françaises du Mali sous un délai de six mois, le gouvernement de Bamako a demandé, vendredi 18 février, à Paris d’opérer de retirer ses forces « sans délai ».

Le Mali a « pris acte de la décision unilatérale (…) des autorités françaises de procéder au retrait des forces militaires de Barkhane et Takuba, en violation des accords liant la France et le Mali », a déclaré à la télévision nationale un porte-parole de la junte, lisant un communiqué.

« Au regard de ces manquements répétés (aux) accords de défense, le gouvernement invite les autorités françaises à retirer sans délai les forces Barkhane et Takuba du territoire national, sous la supervision des autorités maliennes », a dit le colonel Abdoulaye Maïga, répétant la phrase à trois reprises.

La France et ses partenaires impliqués dans la lutte contre les groupes jihadistes au Sahel ont annoncé jeudi dans une déclaration commune leur décision de retirer leurs forces militaires du Mali, jugeant désormais impossible de coopérer avec les autorités maliennes.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré que la fermeture des bases françaises encore présentes au Mali prendrait « quatre à six mois ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page