A LA UNEACTUALITÉS

Marcelino et Longoria sur le départ ? L’OM en pleine réunion de crise

Avant d’effectuer ses grands débuts en Ligue Europa contre l’Ajax Amsterdam, jeudi soir, l’OM vit des heures extrêmement agitées et le club tangue sérieusement et ce, à tous les étages. Les performances sportives des hommes de Marcelino provoquent l’ennui et les leaders des groupes de supporters ont fait part de leur exaspération, lundi soir, au cours d’une réunion prévue de longue date avec la direction olympienne, au centre Robert Louis-Dreyfus. Selon plusieurs sources, outre leur mécontentement sur le niveau de l’équipe, ils ont surtout pesté contre la politique menée par Pablo Longoria, Javier Ribalta et le reste de l’état-major.

Cette contestation aura-t-elle des conséquences sur l’avenir de Marcelino ? Nos confrères de L’Equipe et de RMC évoquent une démission du technicien espagnol. Celui-ci l’auraient annoncé aux Olympiens. Contactés par nos soins, plusieurs d’entre eux ainsi que leur entourage nous ont démenti une telle annonce. Dans l’entourage de Marcelino, on nous explique que l’ancien entraîneur de Valence n’a pas présenté sa démission et que cela ne serait pas dans ses intentions, pas plus qu’il n’a convoqué ses hommes pour leur faire part d’une telle nouvelle. « Pour lui, il n’y a aucune raison de partir d’un point de vue sportif. Il attend une prise de décisions à la tête du club« , souffle un proche du technicien asturien.

Ce mardi matin, selon certaines indiscrétions, Marcelino aurait simplement glissé à un joueur, croisé dans les couloirs de La Commanderie, que sa présence n’aurait plus de sens si jamais Longoria venait à quitter la présidence de l’OM, que le projet présenté cet été volerait en éclats. C’est justement là que réside l’autre interrogation du moment : Longoria gardera-t-il les rênes du club ?

La version espagnole d’Eurosport évoque une démission prochaine. Depuis lundi et les violentes critiques des supporters, Longoria apparaît meurtri. Dès dimanche soir, après le nul piteux contre Toulouse, il a pourtant reconnu avoir fait une erreur en nommant Marcelino, son ami de longue date.

Une réunion de crise se tient actuellement au centre Robert Louis-Dreyfus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page