POLITIQUERELIGION

Médina Gounass – Scrutin du 23 janvier : Le Khalife général du Fouladou craint une forte abstention

Thierno Ahmadou Saïdou Balndé, Khalife général du Fouladou, craint que le scrutin territorial du 23 janvier prochain n’enregistre un fort taux d’abstention et de vote-sanction contre la liste de la Coalition Benno bokk yaakaar, du fait d’une investiture trop partisane. Il s’est confié au Préfet du département.

La Coalition présidentielle Benno bokk yaakaar (Bby) risque de faire face à un vote-sanction à Médina Gounass, ou alors le scrutin va enregistrer un fort taux d’abstention. C’est la prédiction du Khalife général du Fouladou, Thierno Ahmadou Saïdou Balndé, de Médinatoul Houda. Le vénéré guide religieux a fait une déclaration en ce sens et en a informé le Préfet du département, Saïd Dia. Dans cette déclaration dont Le Quotidien détient une version sonore, le khalife s’adressant au Préfet Dia, a dit : «La coalition au pouvoir a fait une investiture partisane et familiale. 30 sur la cinquantaine de citoyens investis sur sa liste, sont de Médina Gounass, alors que la commune compte 33 villages. Une liste qui est mal appréciée et qui risque de pousser les électeurs à l’abstention ou au vote-sanction.» Ce n’est pas tout.

Il fustige la manière dont le maire sortant a été écarté des affaires municipales, ainsi que des investitures. Il dit : «Le maire sortant, Saïdou Bâ, est le seul militant de l’Apr qui n’a pas été reconduit comme tête de liste. Alors que c’était une exigence de la coalition. Cela nous donne des raisons de craindre pour la stabilité de notre cité, au lendemain des élections.» Aussi, nourrit-il des soupçons sur «la volonté de gestion équitable de la commune, entre toutes les communautés composant la localité par l’équipe de Bby, si elle arrivait à remporter les élections».

Pour conclure, il dit : «Je me sens investi d’un devoir moral et religieux de prévention et d’alerte, pour faire régner une paix durable dans la cité de Médinatoul Houda».

Pour cette élection, et c’est arrivé rarement, 2 listes sont en compétition pour la commune de Médina Gounass, qui avait l’habitude de voter exclusivement pour le pari au pouvoir. C’est celle de Bby et celle de Yewwi askan wi. La liste de la coalition au pouvoir est conduite par un proche du khalife, Thierno Amadou Tidiane Bâ, le toucouleur, alors que la seconde est conduite par un proche de Thierno Ahmadou Balndé, khalife du Fouladou, même s’il a déclaré n’avoir aucune position, ni proposition.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page