A LA UNEACTUALITÉS

Ministère de la santé et de l’action sociale : Dr Ibrahima Sy pour « réinventer » la santé

Le nouveau ministre de la Santé et de l’action sociale qui a pris fonction hier, vendredi 12 avril a souligné que « face aux défis sanitaires émergents auxquels fait face notre société, notre système de santé a besoin de se réinventer pour répondre de manière adéquate aux besoins de nos concitoyens en matière de soins de santé et de bien-être social ». Lors de la cérémonie de passation de service avec son prédécesseur, Dr Marie Khémesse Ngom Ndiaye, Dr Ibrahima Sy a fait un appel au personnel soignant et aux divers acteurs de la santé pour plus d’endurance, d’abnégation et de professionnalisme afin de relever les défis dans ledit domaine.  

Dr Ibrahima Sy, ministre de la Santé et de l’action sociale a annoncé les couleurs lors de la cérémonie de passation de service avec son prédécesseur Dr Marie khemesse Ngom Ndiaye. Selon lui : « je mesure pleinement la portée, la responsabilité et la gravité de la charge qui m’incombe et que je compte assumer de manière ardue avec le soutien de l’ensemble des parties prenantes du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale ». Pour Dr Sy, face aux défis sanitaires émergents auxquels fait face la société sénégalaise, le système de santé a besoin de se réinventer pour répondre de manière adéquate aux besoins des concitoyens en matière de soins de santé et de bien-être social. Pour ce faire, il a avancé : « nous devrons diagnostiquer les maux de notre système de santé, comprendre globalement l’environnement de soins de nos malades et investir dans le secteur de la santé pour apporter des solutions efficaces, économiquement et socialement acceptables dans le cadre de l’équité territoriale en santé ».

Pour réussir sa mission et atteindre les objectifs qu’il s’est fixés, le ministre de la Santé et de l’action sociale a fait un appel solennel à l’ensemble des acteurs du secteur de la santé à suivre la nouvelle feuille de route gouvernementale face aux nombreuses urgences qui les attendent. Une feuille de route qui s’articule autour d’un projet soutenu par un système sanitaire et de protection sociale inclusif, performant, efficace, durable et à moindre coût avec des projets phares comme la matérialisation concrète de la Couverture Sanitaire Universelle (CSU), le relèvement du plateau technique médical avec une offre de soins de qualité accessible, la mise à jour de nos services d’urgences médicales et sanitaires, le recours à l’intelligence artificielle et la digitalisation dans notre système sanitaire, la souveraineté pharmaceutique, le renforcement de la gouvernance des établissements de santé et la promotion d’une politique de protection sociale prenant en compte surtout les besoins des personnes en situation d’handicap.

« Je fais aussi une invite à placer le patriotisme, l’éthique, la déontologie et la responsabilité au cœur de tout acte ou décision que vous serez appelé à prendre pour servir les intérêts de notre nation et de notre population », a-t-il attesté.  Et de renchérir: «soyez rassurés que le gouvernement travaillera à apporter des réformes structurelles profondes de notre système de santé dans l’intérêt des populations et des acteurs sociaux »

Son prédécesseur, Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye a souligné : «  je suis fière de dire que nous avons réussi à réaliser des avancées majeures. Lorsque j’ai pris les rênes de ce ministère, j’étais consciente des défis qui m’attendaient, car nous étions en pleine pandémie de Covid-19, avec un environnement peu favorable. Mais j’ai toujours été animée par une conviction profonde : celle que nous pouvions faire la différence, que nous pouvions apporter des changements significatifs dans notre secteur, au bénéfice de nos concitoyens ».  Et de poursuivre : « nos actions restent inscrites dans la dynamique de l’innovation, de l’investissement dans les infrastructures de santé, du relèvement des plateaux techniques et du renforcement de nos politiques pour toujours répondre au mieux aux besoins croissants et ambitieux de notre population ».

Denise ZAROUR MEDANG

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page