ACTUALITÉSPOLITIQUE

Ministre conseiller du président en énergie : Boubacar MBODJI quitte ses fonctions avec un bilan elegieux

C’est à travers un texte sur sa page Facebook que le ministre conseiller du président de la république sur les questions énergétiques a fait le bilan de Macky Sall dans le domaine. Selon Boubacar MBODJI le président Sall a beaucoup fait et avec peu d’efforts «  l’objectif d’un accès universel à l’énergie en 2025 pourrait être atteint ».

D’emblée Boubacar MBODJI rappelle « Après dix (10) ans de soutien et de conseils au président Sall, nous arrivons à la fin de l’aventure énergique, pour cette séquence de la vie de notre pays !!! Dix années au cours desquelles nous avons donné forme à notre mix énergétique que nous avons verdi avec 30% d’énergies renouvelables intégrées. Quant au taux d’électrification rurale, de 24 % en 2012, il est grimpé à 54 %, avec un taux de 65 % attendu après l’achèvement des projets en cours. Avec un peu d’effort, l’objectif d’un accès universel à l’énergie en 2025 pourrait être atteint ».

Selon le ministre conseiller du président Macky Sall en charge de l’énergie « Dans le domaine du pétrole et du gaz, une mobilisation soutenue aura permis de doter notre pays de textes législatifs et réglementaires pour notre entrée dans Le Sénégal Pétrolier : Loi gazière, Local content, Loi sur la répartition des revenus du pétrole et du gaz, extension de la réglementation dans le secteur pétrolier, création de l’Institut du Pétrole et du Gaz, Réseau Gaz Sénégal pour le transport des hydrocarbures….. »

Sur le départ, il ne tarit pas d’éloges pour le chef de l’Etat sortant « En quittant mes fonctions aujourd’hui, je voudrais rendre hommage au Président Macky Sall pour avoir marqué de son empreinte le secteur de l’énergie au Sénégal, mais aussi pour avoir porté presque seul le plaidoyer de l’Afrique sur l’impérieuse nécessité pour l’Afrique de développer ses ressources énergétiques pour son développement. Le président Sall portait sur ses épaules le plaidoyer pour une réforme des institutions financières multilatérales, pour une nouvelle répartition des flux financiers, mais aussi pour le financement de l’adaptation aux effets du changement climatique. Très récemment, un groupe de pays à l’avant-garde de la question climatique a accordé au Sénégal une subvention de 2,5 milliards dans le cadre du JETP, dont le Vietnam et l’Afrique du Sud ».

Abordant son domaine de prédilection, Boubacar MBODJI explique que « L’énergie, c’est le développement !! La pauvreté de notre continent, c’est sa pauvreté énergétique ; et la corrélation entre la puissance installée par habitant et le niveau de développement le révèle clairement : USA 1378 Kw/hbt, Canada 1704/hbt, Senega 23, Mali 9 ; Niger 7 ; Burkina Faso 7 ; Togo 16……C’est pourquoi, parmi d’autres flambeaux que Macky Sall a transmis ce matin au nouveau président Diomaye Faye, celui du développement énergétique de l’Afrique reste une priorité absolue ».

Sur le même sujet, il ajoute que « Le président Sall portait sur ses épaules le plaidoyer pour une réforme des institutions financières multilatérales, pour une nouvelle répartition des flux financiers, mais aussi pour le financement de l’adaptation aux effets du changement climatique. Très récemment, un groupe de pays à l’avant-garde de la question climatique a accordé au Sénégal une subvention de 2,5 milliards dans le cadre du JETP, dont le Vietnam et l’Afrique du Sud ».

Pour lui « L’énergie, c’est le développement !! La pauvreté de notre continent, c’est sa pauvreté énergétique ; Et la corrélation évidente entre la puissance installée par habitant et le niveau de développement le révèle clairement États-Unis : 1378 Kw/hbt, Canada : 1704/hbt, Sénégal : 23, Mali : 9, Niger : 7, Burkina Faso : 7, Togo : 16…… C’est pourquoi, entre autres flambeaux que Macky Sall a transmis ce matin au nouveau président Diomaye Faye, le développement énergétique de l’Afrique reste une priorité absolue ».
Pour terminer, Boubacar MBODJI souhaite bonne chance à Bassirou Diomaye Faye « Merci au Président Sall de nous avoir permis de contribuer modestement à de tels progrès, et bonne chance au nouveau Président pour de nouvelles conquêtes ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page