A LA UNEACTUALITÉS

Modou Anta, Lutteur «La lutte n’a rien à voir avec le MMA qui est une disciple très compliquée…»

À quelques jours de son deuxième combat en MMA chez les professionnels, le jeune combattant sénégalais Modou Anta (Elite Thaï MMA) s’est confié à wiwsport.com pour évoquer l’importance de ce combat qui l’opposera à l’américain Willie Smith le 2 mars 2024. L’ancien lutteur a également profité de notre tribune pour révéler entre autres les raisons qui l’ont poussé à se lancer dans les Arts Martiaux mixtes, mais également ses ambitions en MMA.

Qu’est-ce qui vous a poussé à quitter la lutte sénégalaise pour le MMA ? La motivation était-elle pécuniaire ou y a-t-il une autre raison ?

C’est de la passion et nullement à cause de l’argent que je fais du MMA ! J’ai toujours adoré faire du sport quand j’étais lutteur au Sénégal. Quand j’ai quitté le pays, j’ai rencontré un ami brésilien qui est un coach en MMA. Il m’a parlé du MMA et cela m’a tout de suite intéressé. C’est ainsi que je suis parti voir l’équipe s’entraîner et je me suis aussi entraîné avec eux. Après quelques séances effectuées, ils ont apprécié la manière dont je pratiquais ce sport. C’était vraiment passionnant et on faisait en même temps du Muay-thaï et du Jiu-jitsu. C’est à partir de ce moment que j’ai décidé de pratiquer le MMA.

Votre premier et unique combat en MMA chez les professionnels date de 2018 (défaite contre Betinho Araujo). Pouvez-vous revenir sur ce combat perdu au 3ème round ?

Oui c’était un combat que je voulais remporter et que j’espérais gagner au premier round. Malheureusement ça ne s’est pas passé comme je le voulais et c’est sans doute parce que je manquais d’expérience dans ce sport. J’ai gagné les deux premiers rounds et j’ai dominé globalement le combat. Mais c’est lors du 3e et dernier round qu’il a pris le dessus sur moi. Ce n’était pas facile du tout parce que c’était mes débuts en MMA, mais j’ai appris beaucoup de choses avec cette défaite. J’ai eu conscience que le MMA est une discipline très compliquée par rapport à la lutte sénégalaise par exemple. C’est une discipline qui regroupe la boxe et beaucoup d’autres arts martiaux comme le Muay-thaï, le Jiu-jitsu, etc. Le pratiquant doit avoir au moins quelques notions dans chacun de ces arts martiaux pour espérer réussir en MMA. Au Sénégal, beaucoup pensent que si on a de la force et qu’on est un bon lutteur on peut être un bon combattant en MMA ; or ce n’est pas le cas ! Il faut être prêt physiquement mais aussi mentalement.

Le 19 février 2022 vous deviez affronter Mailton Azevedo, malheureusement le combat a été annulé. Quelle en était la raison ?

Mailton a eu une terrible blessure à une semaine du combat. C’est pourquoi le combat a été annulé. Mon combat contre Coby Bradford qui devait se tenir en octobre dernier a également été annulé parce que mon adversaire n’avait pas réussi la pesée. Il dépassait le poids requis pour notre duel.

Le 02 mars vous affronterez le combattant American Willie Smith en Louisiane aux États-Unis. Quel est l’enjeu de ce combat ?

L’enjeu est de taille dans ce combat. D’abord parce que mon équipe fonde de grands espoirs en moi. Mes coéquipiers et le staff pensent que je peux amener cette équipe très loin. Donc je n’ai pas le droit à l’erreur dans ce combat. En plus, si je le remporte il y a un contrat que je devrais signer avec une grande organisation. Tout cela fait que ce combat est d’une importance capitale pour moi. Ici on en parle sur tous les réseaux sociaux parce qu’aussi Willie est un grand champion. Je demande donc aux Sénégalais de prier pour moi, car j’ai l’intime conviction que je vais le battre et pourquoi pas même au premier round.

Que pensez-vous des autres athlètes sénégalais qui pratiquent le MMA ?

Ça me fait plaisir de les voir intégrer les grandes organisations et faire leur bonhomme de chemin. C’est une fierté pour moi, car nous représentons tous le Sénégal. Bombardier et Reug-Reug sont des amis et nous nous entretenons au téléphone très souvent. Je leur souhaite bonne chance dans leurs carrières respectives.

Quel est l’objectif de Modou Anta à moyen et long terme dans cette discipline ?

Mon objectif est de combattre avec le détenteur du Belt (ceinture) et d’être le numéro un de cette organisation. J’ambitionne également de signer en LFA (Legacy Fighting Alliance) avant de rejoindre l’UFC ou Bellator qui sont pratiquement les plus grandes organisations de MMA.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page