A LA UNEACTUALITÉS

Moustapha Mamba Guirassy s’engage pour une “transformation en profondeur du système éducatif”

(APS) – Le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Moustapha Mamba Guirassy, a souligné, jeudi, la nécessité d’une “transformation en profondeur du système éducatif”, pour faire naître “l’école du futur”.

“Sans complexe et avec beaucoup de détermination et de courage, il nous faudra aller dans le sens d’une refondation et transformation du système éducatif” sénégalais, a-t-il dit, jeudi, lors de sa prise de sa prise de fonction.

“Il nous faut aller dans le sens d’une transformation profonde du système éducatif, il nous faut aller vers l’école du futur”, a insisté le ministre de l’Éducation nationale en présence des directeurs, chefs de service et agents de son département, mais aussi d’acteurs du secteur.

La transformation du secteur de l’éducation permettra d’avoir “des Sénégalais adossés à leurs valeurs, des patriotes avec en majorité un ancrage scientifique, socialement très engagés et très connectés aux enjeux du monde”, a-t-il soutenu.

“Il faut puiser dans nos valeurs sociales et culturelles afin de solidifier l’éducation aux valeurs fondamentales des enfants sénégalais, puisqu’il s’agira de former, dans un horizon temporel de 15 à 20 ans, le jeune Sénégalais que nous voulons pour ce pays”, a indiqué Moustapha Mamba Guirassy.

Le nouveau ministre de l’Éducation nationale juge qu’il “est important d’adosser la formation des jeunes Sénégalais au socle culturel sénégalais”.

Selon lui, l’éducation “est au cœur de ce moteur de transformation”, dont “l’un des axes est l’économie basée sur l’intelligence artificielle qui va changer la nature des emplois, mais également nos rapports au monde, au système, aux équipements, entre autres”.

Le Sénégal doit donc se préparer à cette perspective, “comme les pays émergents, préparer [aussi] les jeunes à ce nouveau monde”, a-t-il dit, avant de dire un mot à l’endroit de son prédécesseur, avec lequel il compte continuer à collaborer.

“Ce serait regrettable, triste et dommage, que parce qu’il y a passation de service, qu’il y ait interruption de dialogue, heureusement que vous avez marqué votre disponibilité pour nous accompagner”, a ajouté Moustapha Guirassy en s’adressant au précédent ministre de l’Éducation nationale.

Il a pris l’engagement d’aller à la rencontre des anciens ministres de l’Éducation, estimant qu’ils ont tous “énormément de choses à partager” avec la nouvelle équipe, “pour aller vite parce que la demande est pressante et forte”, et “nous n’avons d’autre choix que de collaborer dans un Sénégal qui nous unit”.

“Si on a bien entendu, bien compris le cri de cœur des Sénégalais, ce pourquoi il y a eu ce changement de régime au-delà des personnes, il y a un contexte mondial, africain, sénégalais, des mouvements des fois très peu visibles qui sont en train de modifier de façon très profonde les exigences, les demandes, les besoins, les orientations des politiques publiques”, a souligné Moustapha Mamba Guirassy.

Il a tenu également à magnifier les avancées enregistrées dans le secteur, tout en assurant de l’importance que le nouveau président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, accorde au secteur.

Plusieurs partenaires et acteurs de l’éducation ont pris la parole lors de cette cérémonie, des membres de la société civile, des partenaires techniques et financiers, des syndicats et des parents d’élèves. Ils ont tous exprimé leur souhait de voir de “véritables transformations” dans ce secteur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page