JUSTICE - TRIBUNAUX - POLICE

Mouvement d’humeur dans le secteur de la justice : le SYTJUST décrète encore une grève de 48 heures

Le Syndicat des travailleurs de la Justice (SYTJUST) a décrété un mot d’ordre de grève de 48 heures,  jeudi 29 février et vendredi 1er mars 2024. Ce pour exiger encore la «généralisation du passage à la hiérarchie A2 à tous les greffiers du Sénégal et le reclassement du personnel du ministère de la Justice dans le corps des assistants des greffes et parquets».

Le Syndicat des travailleurs de la Justice SYTJUST est ainsi engagé dans la «lutte contre le sabotage de la réforme du statut particulier du cadre des fonctionnaires de la justice ayant abouti à une situation inédite de coexistence des hiérarchies A2 et B2 dans le même corps des greffiers». Selon les travailleurs de la justice, cette «situation désastreuse est imputable à Monsieur Gallo Ba, Ministre de la Fonction publique et de la Transformation du Secteur public qui rame depuis lors à contrecourant de la dynamique initiée par le Ministère de la Justice dans le sens d’une correction du sabotage de la réforme du statut particulier du cadre des fonctionnaires de la justice», souligne le communiqué.
Pour le syndicat, depuis trois mois, le service public de la justice est à l’arrêt à cause de la grève du SYTJUST qui essaye d’empêcher la «destruction des vies et des carrières des fonctionnaires de la justice par Monsieur Gallo Ba qui s’entête de manière injustifiée dans son dessein de torpillage». Pour conclure, le SYTJUST appelle solennellement le président de la République à mettre un terme à la «crise du service public de la justice avant la fin de son magistère. Sans quoi, les fonctionnaires de la justice subiront des dommages irréversibles».

BARTHELEMY COLY (STAGIAIRE)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page