ACTUALITÉSENVIRONNEMENT

NDANGANE : les acteurs communautaires à l’école de la transition énergétique grâce à CAJUST

Dans un monde confronté à des défis climatiques sans précédent et à des bouleversements économiques, l’énergie joue un rôle central. Le réchauffement climatique menace notre environnement, nos communautés et notre avenir. Ainsi, la transition énergétique est en partie la réponse collective à cette urgence.Le Sénégal qui dépend largement des combustibles fossiles importés pour sa production d’électricité est, comme de nombreux pays, à la croisée des chemins, cherchant à équilibrer ses besoins énergétiques avec la nécessité de préserver notre écosystème. Fort de ce constat vérifiable, les citoyens actifs pour la justice sociale se démentent sur la question pour mieux sensibiliser les communautés.
Selon Marieme Soda Mbacke la directrice exécutive de CAJUST « l’objectif général de cette activité vise à faciliter aux communautés du Delta du Saloum la compréhension de la transition énergétique afin de favoriser leur engagement pour une gouvernance transparente, juste et inclusive ».
Sur le choix de Fatick la dame s’explique « Le Delta du Saloum, dans la région de Fatick, est une zone d’une importance écologique et économique très considérable. Cette région, connue pour sa biodiversité exceptionnelle et sa richesse culturelle est au cœur des débats à cause du projet pétrolier de Sangomar notamment avec l’exploitation très prochainement des blocs de Sangomar offshore et Sangomar offshore profond ».
Poursuivant Mme Mbacke étale son inquiétude « La durée de ce projet d’exploitation risque sans doute de rompre ou de rendre vulnérable toute la chaîne de valeur liée à la pêche, occasionnant ainsi la disparition ou la rareté des ressources halieutiques dans la région. Sur ce contexte, les femmes et les communautés de pêcheurs seront. C’est la raison pour laquelle nous sommes venus pour partager les connaissances et expériences des effets du changement climatique ainsi que les risques écologiques et économiques liés à l’exploitation du pétrole dans la vie économique des communautés de la zone du Delta du Saloum ».
Toujours en croire aux défenseurs de l’environnement de CAJUST « à l’amélioration de la compréhension des opportunités économiques et des avantages écologiques de la transition énergétique chez les communautés ; la collecte des attentes et inquiétudes des communautés locales pour une mise en œuvre transparente et inclusive du plan de transition du Sénégal seront intéressants ».
Du côté des participants, les femmes transformatrices des produits halieutiques par la voie de Madame Ndieme Ngom se félicitent de la rencontre de CAJUST qui leur a permis de mieux comprendre la transition énergétique . Elles sont désormais renforcées sur les multiples opportunités économiques qu’elle offre avec les métiers dont elles peuvent bénéficier.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page