ACTUALITÉSEducation

NDEYE NAME DIOUF SUR L’ÉVENTUELLE CANDIDATURE DE MACKY SALL EN 2024 : Nous parlons de deuxième quinquennat et non de troisième mandat

À l’occasion de la neuvième édition de sa journée de donation de kits scolaires aux écoles de la commune de Fatick, Ndeye Name Diouf la directrice de l’alphabétisation annonce qu’elle est favorable à une candidature de son leader Macky Sall en 2024. « Nous nous parlons pas de troisième mandat, mais plutôt d’un second quinquennat. Si Macky Sall le souhaite, nous sommes tous prêts à l’accompagner » à t’elle dit.

Pour la responsable politique de l’alliance pour la république et également secrétaire général de l’alliance des femmes de la majorité présidentielle « soutenir le président de la république c’est donner lui permettre de continuer à conduire le pays dans les rampes de l’émergence. Il a beaucoup fait et nous savons que le Sénégal doit rester entre de bonnes mains au vu de la situation géopolitique ».

La dame de Peulgha devant ses militants n’a pas été tendre avec l’opposition. « Nous faisons face à une opposition irresponsable sans programme qui veut brûler le pays. Nous ne l’accepterons pas et nous ferons face afin que la paix continue de régner dans le pays ».

Justifiant ces propos, Ndeye Name Diouf soutient « qu’avec toutes les réalisations de Macky Sall, les actions comme la baisse des denrées alimentaires, du loyer et tant d’autres l’opposition reste insensible et prête à semer le désordre ».

Sur le dossier très médiatique du journaliste Pape Ale Niang, Ndeye Nam diouf estime que « notre confrère reste un frère, un ami mais le pays nous appartient à nous tous. De ce fait le respect de nos institutions doit être de mise. L’armée nationale est la grande muette et je pense que des dossiers classés secret défense ne doivent pas être divulgués dans la place publique. Pape Ale Niang a commis une erreur et c’est la justice qui appréciera. Même si s’était moi malgré ma proximité avec le président Macky Sall, j’aurais été arrêté. Maintenant je comprends la solidarité de la presse et je pense que c’est très normal « .

Revenant sur sa journée éducative et sociale, Ndeye Name Diouf a procédé à la distribution annuelle des fournitures aux écoles de la maternelle à la terminal des 13 quartiers de la commune de Fatick . La directrice nationale de l’alphabétisation a exhorte aux parents d’élèves « de renforcer l’encadrement des enfants afin que les élèves puissent continuer l’école avec beaucoup d’engagements et de détermination » .

Sur les abris provisoires Ndeye Name Diouf reconnaît qu’ils « vont perdurer car le pays s’agrandit et les populations augmentent. « Il faut qu’il ait des abris provisoires avant la construction. Mais je peux vous rassurer que le gouvernement est entrain d’abattre un grand travail pour absorber le gap. Mieux vaut avoir des enfants dans des abris provisoires que de traîner dans la rue ».

Elle est aussi revenue sur le programme des 1127 Daaras modernes au Sénégal qui est en cours et qui allie enseignement et formation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :