A LA UNEACTUALITÉS

Niger: journée de mobilisation contre la présence de l’armée américaine

La chargée des relations publiques de l’hôpital a par ailleurs informé qu’elle publierait une déclaration complète en temps voulu. Le joueur est actuellement en salle d’opération, laissait entendre Nzeba Chanda, au moment où elle faisait la situation sur l’état du joueur.

Ils étaient au moins 5 000 à défiler, ce 13 avril dans la matinée, depuis la place Toumo située en centre-ville de Niamey. Il y avait essentiellement des collégiens, des lycéens et des étudiants. Les casernes ont également dépêché des bus pour transporter leurs militaires sur place.

Tous ont manifesté pacifiquement, en suivant les meneurs de la marche, à savoir certains membres de la junte du CNSP dont son porte-parole et le chef d’état-major particulier du général et président Abdourahamane Tiani. Étaient aussi présents, des membres du gouvernement de transition du Niger.

La foule a scandé des slogans hostiles aux 1 100 militaires américains positionnés sur le territoire nigérien, en majorité à la base aérienne d’Agadez. La base est hautement stratégique pour les États-Unis et son renseignement. C’est de là que décollent ses drones et hélicoptères de surveillance qui couvrent toute la région.

La mobilisation s’est achevée par un meeting, sur la grande Place de la concertation, où siège l’Assemblée nationale.

Ce rassemblement intervient trois jours après l’atterrissage, à Niamey, d’instructeurs russes qui ont livré les premiers équipements militaires, dont un système de défense anti-aérien, tout cela dans le cadre de la nouvelle coopération avec Moscou, d’après la télévision publique nigérienne.

La manifestation de ce samedi matin vient aussi appuyer la décision de la junte du CNSP qui a dénoncé, il y a un mois, l’accord de coopération militaire avec les États-Unis.

RFI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page