A LA UNEACTUALITÉS

«….Nous annoncer aujourd’hui qu’il (Macky Sall Ndlr) partira bel et bien le 02 avril, c’est comme nous apprendre que l’eau est mouillée ! », ironise Aminata Touré

L’opposante Aminata Touré, présidente du mouvement MIMI2024, non moins membre de la coalition Diomaye Président, a réagi sur la prise de parole annoncée du président Macky Sall, ce jeudi 22 février, en début de soirée. Dans un post partagé sur les réseaux sociaux, l’ancienne première ministre en ironisant sur le discours du chef de l’Etat, dira « Que le Président Macky SALL veuille nous annoncer aujourd’hui qu’il partira bel et bien le 02 avril, c’est comme nous apprendre que l’eau est mouillée ! »

Pour l’ancienne collaboratrice de Macky Sall, « C’est une évidence déjà rappelée dans la décision du Conseil Constitutionnel ordonnant l’organisation de l’élection présidentielle dans les meilleurs délais, autrement dit, avant le départ du Président Macky Sall le 02 avril prochain. »

De l’avis du désormais farouche opposante au régime en place, « Tout ce que les sénégalais attendent de la prise de parole du Président Macky Sall d’aujourd’hui, c’est qu’il  annonce sans ambage la date de l’élection présidentielle. «

« Le Président Macky Sall a l’obligation morale et juridique d’organiser l’élection présidentielle avant de partir pour ne pas laisser notre cher Sénégal dans un vide juridique qui pourrait justement inviter dans la gestion de l’Etat les “autres forces” qu’il a  mystérieusement évoquées lors de son dernier interview avec une presse étrangère », a souligné dans son post l’ancienne candidate recalée, présidente du mouvement MIMI2024.

Toutefois, soutient-elle, « Nous osons espérer que ce n’est pas l’objectif de la manœuvre ! »

Pour conclure, déclare Mimi Touré, « Le Sénégal qui a tout donné au Président Macky Sall ne mériterait pas un tel traitement de sa part.  Lui, le Président Macky Sall qui a hérité d’un pays stable de son prédécesseur a l’obligation éthique, moral et juridique de transmettre cet héritage à son successeur que les sénégalais souhaitent élire librement avant son départ. »

Pour rappel, le chef de l’Etat fera face à des médias nationaux notamment ITV, Seneweb, RTS, Le Soleil, ce soir à partir de 19h pour s’exprimer sur la crise politique actuelle au Sénégal, dominée par la fixation d’une nouvelle date des élections présidentielles.

O G

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page