SPORTS

OM. Jean-Louis Gasset tout proche de devenir le nouvel entraîneur du club

Ce dimanche soir, l’OM perdait lamentablement à Brest (1-0), en jouant plus de 30 minutes à 11 contre 10. Ce lundi matin, Gennaro Gattuso et son staff étaient relevés de leurs fonctions. En ce début d’après-midi, le club olympien est déjà tout proche de tenir son remplaçant. Il s’agit de Jean-Louis Gasset, tout en haut de la liste des successeurs potentiels.

En interne, on insiste sur son profil « idéal » : il parle français et accepterait un contrat très court (il reste trois mois de compétitions cette saison). On estime aussi qu’il serait capable de réveiller un vestiaire en perdition sur le plan psychologique et à l’encéphalogramme plat sur le terrain.

Il devrait diriger l’équipe contre le Shakhtar, jeudi

Il y a moins d’un mois, Gasset vivait ironiquement la situation inverse : son départ du poste de sélectionneur de la Côte d’Ivoire après l’une des plus grandes humiliations de l’histoire des Eléphants, une déroute 4-0 dans une CAN organisée à domicile, contre la modeste Guinée-équatoriale, avait réveillé les équipiers de Seko Fofana. Après sa démission et une qualification miraculeuse en tant que dernier meilleur 3e, la Côte d’Ivoire avait en effet remporté tous ses matches et la coupe d’Afrique. Avec Emerse Faé et sans Gasset donc. Peut-il relever une situation critique, à trois jours d’un match importantissime pour la fin de saison de l’OM contre le Shakhtar Donetsk (2-2) ? Il devrait s’asseoir jeudi soir sur le banc du Vélodrome, il ne reste en effet que quelques détails à régler pour entériner l’accord.

Deux dernières expériences pas couronnées de succès

L’ancien Istréen, 70 ans au compteur tout de même, a fait partie du staff olympien deux semaines en 1994, alors que l’équipe venait d’être reléguée en D2. Si le technicien français avait parfaitement réussi en numéro 1 à l’AS Saint-Etienne entre 2017 et 2019 et qu’il était indispensable à Laurent Blanc à Bordeaux, en équipe de France et à Paris (Zlatan Ibrahimovic avait notamment déclaré : « Blanc avait un très bon adjoint, un type vraiment fantastique »), ses deux derniers expériences, chez les Girondins et en Côte d’Ivoire, n’ont pas été couronnées de succès, loin de là. Et sa nomination pour trois mois, à la suite de Marcelino, Pancho Abardonado et Gennaro Gattuso pose une question : quel est le projet de l’OM ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page