A LA UNEACTUALITÉS

Parc des technologies numériques : la réception encore décalée

L’inauguration du Parc des Technologies numériques de Diamniadio annoncée pour les «semaines à venir» pourrait intervenir en 2024. Malgré l’avancement des travaux à 87%, il reste encore des finitions et la commande du matériel pourrait allonger encore les délais. Le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique était sur le chantier, hier jeudi, en compagnie d’une délégation de cassie de dépôt et de gestion (CDG) du Maroc.

Attendue au mois de juillet dernier, le parc des technologies numériques de Diamniadio pourrait voir ses délais de livraison encore repoussés. En effet, après une visite sur le chantier, où les travaux ont été réalisés à 87%, le ministre de la communication, des télécommunications et de l’économie numérique est resté évasif sur la date de livraison de l’ouvrage. Même s’il s’est dit satisfait de l’Etat d’avancement des travaux du chantier du Parc des Technologies Numériques, Moussa Bocar Thiam a voulu rester prudent pour dire que la livraison est prévue dans « les prochaines semaines ». « Nous sommes dans la dernière phase de construction du parc de technologies numérique que nous allons bientôt mettre en service dans quelques semaines et dans le cadre de l’exploitation, nous sommes en train de voir avec des partenaires du monde entier pour faire du benchmarcking pour voir un peu comment d’autres parc sont exploités concrètement par des entreprises qui en ont l’expérience. « Parce que comme le président Macky Sall nous a instruit nous voulons faire de ce parc une vitrine pour l’Afrique de l’Ouest et pour cela nous voulons que les meilleurs soient » a dit le ministre au terme d’une visite, en compagnie d’une délégation de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) du Maroc. Ces délais pourraient même s’étirait encore si on en croit les confidences d’un acteur impliqué dans le projet. En effet, les perspectives sont moins optimistes, car entre la commande du matériel technique et sa livraison, la durée pourrait atteindre les 07 mois. Ce qui fait la date d’inauguration du centre pourrait être située vers la fin du premier semestre 2024.

Malgré tout, les autorités du ministère travaillent déjà, par anticipation sur le modèle de gestion et la gouvernance de l’infrastructure une fois qu’elle sera livrée. Et dans ce cadre des missions de Benchmark sont initiées à travers des pays qui ont une expérience de réalisation et de gestion de ce type d’infrastructures. C’est ce qui explique la présence de la délégation marocaine qui comptait en son sein des ingénieurs, experts et autres spécialistes qui ont participé à des expériences du même genre dans leur pays. Au cours de la visite, il a été question d’un échange d’expérience mais aussi des contours d’une future collaboration entre la société marocaine et le ministère sur PTN. Le projet du PTN d’un coût de 56 milliards a été lancé en 2020 et s’inscrit dans le cadre du PSE.

Selon, Moussa Bocar Thiam les marocains qui, ont une expérience avérée dans ce domaine, sont séduits par le projet et sont prêts à accompagner l’Etat dans son exploitation, avec en ligne mire la création d’un nombre assez élevé d’emplois. « Cette société marocaine qui a l’expérience de gérer de grands parcs au Maroc été vraiment séduite par la qualité du parc de technologies numériques ici au Sénégal. C’est un œuvre qui permettra surtout de régler une bonne partie de la question de l’emploi au Sénégal. Quelle que soit l’entreprise qui sera là, elle va développer ce parc de telle sorte qu’on puisse avoir 35000 ou 40000 emplois espérés dans la zone » a rappelé le ministre.

 

WORE NDOYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page