A LA UNEACTUALITÉSPOLITIQUE

Participation aux manifestations : Les premières expulsions du territoire sénégalais ont débuté

Soixante-dix-neuf (79) Guinéens qui ont été arrêtés lors de manifestations politiques au Sénégal ont été expulsés par les autorités sénégalaises.

Selon le ministre guinéen des Affaires étrangères, Dr Morissanda Kouyaté, les autorités sénégalaises avaient le choix entre expulser ces Guinéens ou les traduire devant les tribunaux du pays. En raison de l’amitié entre le Sénégal et la Guinée, elles ont choisi de les expulser. Cette information a été communiquée lors d’une conférence de presse tenue par le ministre guinéen le samedi 10 juin 2023, selon les informations recueillies par Laguinee.info.

Il y a eu deux groupes d’arrestations. Le premier groupe comprenait 31 Guinéens, dont 19 hommes et 12 femmes. Le deuxième groupe, quant à lui, était composé de 48 Guinéens, comprenant 12 enfants, 18 hommes adultes et 18 femmes adultes. Ce dernier groupe a déjà atteint la frontière entre la Guinée et le Sénégal, à Boundoufourdou.

Avant d’accueillir ces Guinéens, le ministre a annoncé que les autorités guinéennes veilleront à s’assurer de leur nationalité guinéenne et à vérifier qu’ils n’ont pas obtenu frauduleusement des passeports guinéens.

senenews

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page