POLITIQUE

Pour faire «constater la carence» de Macky Sall a fixer la date de la présidentielle : festival de dépôts de requêtes du FC25 au Conseil constitutionnel

Alors que le président de la République s’activait autour du «dialogue national» qu’il a initié hier, lundi 26 février 2024, l’on notait un festival de dépôts de  requêtes, par 16 candidats à la présidetnielle, auprès du Conseil constitutionnel aux «fins de constater la carence» de Macky Sall à fixer une date pour le scrutin dans les meilleurs délais.

Moussa Tine, le mandataire du candidat Khalifa Ababacar Sall a déposé une requête, hier matin, auprès du Conseil constitutionnel, dans laquelle la coalition Khalifa Président en appelle au juge suprême du processus et des élections de «constater et de remédier à la carence du président de la République qui s’abstient de fixer la date de l’élection présidentielle en refusant ainsi de donner effet à la décision du Conseil constitutionnel N 1/C2024 du 15 février 2024». A travers une telle requête, la coalition Khalifa Président demande à la haute juridiction d’en tirer toutes les conséquences et décisions de droit qui s’imposent.

De son côté, Anta Babacar Ngom, présidente du Mouvement Alternative pour la Relève Citoyenne (ARC), candidate à l’élection présidentielle, a également déposé hier, lundi 26 février 2024, une requête au Conseil constitutionnel «aux fins de constater et de remédier à la carence du président de la République qui s’abstient de fixer la date de l’élection présidentielle, en refusant ainsi de donner plein effet à la décision du Conseil constitutionnel nº 1/C/2024 du 15 février 2024».

 Dans la même dynamique, le candidat de la coalition Dethiefall2024 a officiellement déposé une requête visant à constater et remédier à la carence du Président de la République du Sénégal, qui persiste dans son refus de fixer la date de l’élection présidentielle, contournant ainsi la décision du conseil constitutionnel du 15 février 2024. Dans un appel vibrant, le Président Dethie Fall exhorte les militants, sympathisants et tous les Sénégalais attachés à la justice à dénoncer cette énième forfaiture que Macky Sall semble vouloir imposer au peuple sénégalais.

Pour sa part, El Hadji Mamadou Diao, candidat à l’élection présidentielle du 25 fevrier 2024, a déclaré déposer une requête « aux fins de constater et remédier à la carence du président de la République qui s’abstient de fixer la date de l’élection présidentielle en refusant ainsi de donner plein effet la décision du Conseil constitutionnel n1/c/2024 du 15 février 2024 ».
Bref, il faut noter qu’à l’image de ces prétendants à la magistrature suprême, tous les 16 candidats membres du FC25 ont déposé, chacun individuellement, des requêtes sur la table des «Sept Sages», le même jour, hier lundi. Avec comme même motif : des requêtes «aux fins de constater et de remédier à la carence du président de la République qui s’abstient de fixer la date de l’élection présidentielle en refusant ainsi de donner plein effet à la décision du Conseil constitutionnel nº1/C/2024 du 15 février 2024». 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page