ACTUALITÉSEducation

POUR LA REVALORISATION DU STATUT DES DÉCISIONNAIRES Les enseignants de Fatick en grève ce Jeudi

C’est parti pour les perturbations dans l’école Sénégalaise . Les syndicats d’enseignants du Sels, du Sels / A et du Snelas /Fc ont observé une journée de grève totale pour exiger la revalorisation du statut des enseignants décisionnaires. Pour la région de Fatick, les enseignants réclament l’arrêté de nomination des directeurs d’écoles 2020/2021 et la totalité de l’indemnité de correction du CFEE et du secrétariat pour le BFEM.


Les enseignants membres du G5 de la région de Fatick ont boudé les classes ce 01 Décembre pour exiger du gouvernement la revalorisation du statut des enseignants. Selon Cheikh Ndiaye secrétaire général départemental du Sels , les enseignants réclament « la modification du décret 74-347 pour la prise en charge direct du classement , à la date d’obtention du diplôme et des pourcentages requis au même titre que les fonctionnaires, la reconstruction de la carrière des enseignants ayant bénéficié d’un reclassement en application des termes de la lettre circulaire 9 pour leur permettre de bénéficier de l’ancienneté et du pourcentage requis ».

Toujours d’après le directeur de l’école élémentaire de Diadiakh « la revalorisation des mesures qui régissent les décisionnaires, la nomination des agents engagés et ayant obtenu leur diplôme avant 35 ans et qui avait fait valider leur années de volontariat , de vacation et de contractualisation ».

Spécifiquement pour la région de Fatick, Cheikh Ndiaye et ses camarades réclament la nomination des directeurs d’écoles de 2020/2021 et la questions des enseignants dont les salaires sont domiciliés à la poste . «  Nous attendons toujours l’arrêté de nomination des directeurs d’écoles de 2020 toujours entre les mains de l’État. Avec les problèmes de la poste , plusieurs fonctionnaires dont des enseignants souffrent pour recevoir correctement leur salaire mensuel. Nous demandons que ses enseignants soient délocalisés dans les banques de leur choix pour mettre fin à leur souffrance. Nous exigeons également le paiement intégral de l’indemnité de paiement de la correction du CFEE et du secrétariat du BFEM » conclut Cheikh Ndiaye.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :