slot gacor
SOCIETE / FAITS DIVERS

Pour soigner son impuissance sexuelle : Abou Ly dérobe une boutique au centre commercial Touba Sandaga et écope 2 mois ferme.

Abou Ly, né en 1978 à Nouakchott, est poursuivi pour vol commis la nuit à l’occasion du service, de vêtements d’une valeur de 2,1 millions de francs Cfa dans un magasin au centre commercial Touba Sandaga. L’agent de sécurité a été jugé ce vendredi 01 avril 2022 devant le Tribunal d’instance de Dakar et condamné à 2 ans dont 6 mois ferme.

L’agent de sécurité Abou Ly a du cran. Au lieu d’assurer la sécurité des magasins qui se trouvent dans le centre commercial Touba Sandaga, il a profité de ses heures de service pour entrer dans la boutique de la partie civile Mohamadou Bachir Touré pour voler des pantalons, car il était en possession du double des clés de tous les magasins. Il a été trahi pas les caméras de surveillance qui l’ont filmé au moment des faits. À la barre, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il s’explique : « quand les commerçants oublient de fermer correctement leurs boutiques, je repasse pour vérifier pour refermer. Le responsable Moustapha Touré m’avait confié les clés afin de  remettre les cadenas. J’avoue que je suis entré dans le magasin à cinq reprises pour y prendre des vêtements », dit-il. Alors qu’à l’enquête préliminaire, il avait déclaré qu’il avait une insuffisance sexuelle, raison pour laquelle il volait les marchandises pour payer ses médicaments.
La présidente du tribunal lui posera la question de savoir combien de pantalons, il avait eu à prendre ? « Je prenais des lots de 10 unités et j’ai pris au total 100 pantalons que j’ai revendus au marché Thiaroye », répond-il.
À son tour, le commerçant Mohamadou Bachir Touré dira qu’il avait l’habitude de fermer sa boutique avec un seul cadenas. « Je ne l’avais pas interpellé au moment du vol. Mais je savais qu’il y avait des manquements dans la boutique. Je ne voulais indexer personne. Le jour où j’ai visionné les caméras de surveillance, je me suis aperçu que c’était lui qui sortait du magasin. Et c’est en visionnant les images qu’il a fini par accepter », déclare-t-il.
Pour sa part, Me Ciss, avocat partie civile, sollicite que le mis en cause soit condamné à payer la somme de 1,6 million de nos francs. Avant de souligner que la famille du prévenu a déjà versé 500.000 francs cfa.

Prenant la parole, le ministère public a souligné que la partie civile ne peut que se rapporter de ses intérêts civils.
« Vous conviendriez avec moi qu’il n’y a pas de désistement. En matière de vol commis par un vigile, le tribunal doit être sans état d’âme. Imaginez-vous la nuit, un vigile à qui vous avez confié la sécurité de votre magasin qui apparaît dans les images prises par les caméras de surveillance ». Suffisant, pour le procureur de solliciter, que le prévenu soit déclaré coupable et de lui faire une application des dispositions de l’article 364 et 368 du code de procédure pénale afin de le condamner à 6 mois ferme.
Quant à la défense incarnée par Me Iba Mar Diop, elle demandera une application bienveillante de la loi pénale. Finalement, le juge après en avoir délibéré a  déclaré Abdou Ly coupable et l’a condamné à 2 ans d’emprisonnement dont 2 mois ferme.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Copyright Themes © 2022

https://comihl.upnm.edu.my/wp-content/css/panen77/