ECONOMIE

Pour un meilleur développement du coton : Les acteurs invités à avoir plus d’ambitions pour la filière

En marge du Conseil des ministres décentralisé tenu la semaine dernière à Tambacounda, le ministre de l’Agriculture, de l’équipement rural et de la souveraineté alimentaire a visité les installations de la Société de développement et des fibres textiles (Sodefitex). Aly Ngouille Ndiaye, qui s’est dit satisfait des investissements de l’entreprise cotonnière, a exhorté pour qu’il y ait beaucoup plus d’ambitions pour la spéculation eu égard aux capacités de production dont dispose l’entreprise.

Pour cette année encore, la Sodefitex n’atteindra pas ses objectifs en termes de production du coton. Il était attendu quelque 30 000 tonnes cette année. Au final, ce sont juste 15 mille qui seront obtenues. L’information est du Directeur général de l’entreprise, Pape Fata Ndiaye, qui a dirigé la visite du ministre. Ce qui fait dire à la tutelle de travailler à avoir beaucoup plus d’ambitions pour le coton. Les capacités de production de l’entreprise dépassent de loin les attentes de la boîte en termes de récoltes. Sur les 30 mille tonnes attendues, seules 15 milles seront concrètement obtenues. Presque la moitié des attentes, a laissé entendre le ministre. Et pourtant, souligne Aly Ngouille Ndiaye, rien qu’en 100 jours, l’agro-industrie cotonnière peut traiter 60 mille tonnes de coton. Ce qui fait qu’il faut nécessairement avoir beaucoup plus d’ambitions pour le coton, plaide-t-il.

Le ministre considère aussi qu’au-delà de l’égrenage, il va aussi falloir aller vers la filature. Ce qui permettra de créer plusieurs emplois et de mieux développer la région. Une filature, c’est au moins 1000 emplois. Avec les emplois créés, les jeunes pourront être fixés dans les terroirs pour cultiver le coton. L’entreprise a de réelles potentialités qui, si elles sont exploitées, pourront grandement contribuer à l’essor du coton et au développement économique de la région et du pays.

Le président de la Fédération nationale des producteurs de coton dira lui aussi toute sa satisfaction. «C’est l’occasion pour nous les producteurs de remercier devant le ministre, le président de la République. Il a décidé d’éponger la dette des producteurs. C’est un grand ouf de soulagement pour tous les producteurs de coton. La semaine dernière, une rencontre regroupant 15 familles de producteurs de coton en Afrique a été tenue à Dakar. Et c’est là-bas que la promesse a été tenue par le Président pour décider de mieux accompagner les acteurs et la filière. D’ailleurs, cet acte posé fera en sorte que les producteurs vont augmenter les surfaces emblavables l’année prochaine. Ce qui impactera les productions. Le ministre a raison de dire qu’il faut avoir beaucoup plus d’ambitions pour le coton. Dès l’année prochaine, vous verrez que la production cotonnière va considérablement augmenter au grand bonheur des acteurs et de la Sodefitex», assure Moussa Sabaly.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page