ACTUALITÉSPOLITIQUE

Présence de mercenaires, révélation du collectif Forbidden Stories :  »De la pure manipulation… », selon Abdou Karim Fofana

Invité du  »Grand Jury » sur la Rfm, le ministre du Commerce et porte-parole du gouvernement, Abdou Karim Fofana, est revenu sur ce qu’il qualifie de  »manipulation » de la part de l’opposition, qui évoque la présence de mercenaires à la solde du pouvoir. 
 
« Les affabulations extrêmes, nous les entendons de Pastef : (nous avons recruté, nous avons fait ceci ou cela) . Le plus important, c’est une chose : nos forces de défense et de sécurité nous garantissent tous les jours cette sécurité. Ces manipulations répétitives qu’il y a dans les médias – oui, il y a des mercenaires français ou de type caucasien ou de type oriental qui sont au Sénégal et qui soutiennent l’État. Nous comprenons le jeu de l’opposition. Chaque mois, il y a de nouvelles affabulations dans les réseaux sociaux. C’est très facile », regrette l’invité de Babacar Fall.
 
Abdou Karim Fofana  dément aussi le collectif de journalistes d’investigations Forbidden Stories, qui avait révélé, le mercredi 15 février, qu’une société israélienne, Team Jorge, aurait influencé des élections dans le monde, au le Sénégal en particulier. 
 
« D’abord, je suis étonné que dans un pays démocratique comme le Sénégal où la pratique électorale a été assez éprouvée depuis 1960, où nous avons un système d’inscription aux élections, un système de vote transparent, un système de remontée des élections pour lesquels à chaque fois qu’il y a des élections, nous nous rendons compte de la robustesse de notre système avec la participation de la société civile, des journalistes,  qu’on revienne encore nous parler de manipulations électorales au Sénégal. Il est impossible de procéder à une manipulation électorale. […] Ces questions sont dépassées. Les élections ne sont pas manipulables au Sénégal », fulmine le porte-parole du gouvernement qui clôt ainsi le débat ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page