SOCIETE / FAITS DIVERS

Problématique de l’enrôlement des personnes handicapées dans la CMU à Fatick: ça reste beaucoup à faire

La fédération sénégalaise des associations de personnes handicapées et ses différents partenaires étaient en conclave pendant deux jours à Fatick. C’était dans une activité de dialogue et d’informations sur l’enrôlement des personnes handicapées dans le programme de la couverture maladie universelle. Dans la région de Fatick un bon nombre de personnes handicapées ne sont pas encore enrôlées dans la cmu malgré leurs cartes d’égalités de chance.

Le programme Spark mis en œuvre par l’ONG International Budget Partnership (IBP) a pour objectif selon son point focal au Sénégal « d’appuyer les groupes vulnérables déjà mobilisés autour des problèmes d’accès aux services sociaux en vue d’une meilleure inclusion budgétaire et participation citoyenne. Avec l’appui de ce projet, la FSAPH mène actuellement le projet de renforcement de l’inclusion des personnes handicapées à travers le plaidoyer et la production de connaissances. « Le projet a relevé des défis liés, d’une part à l’enrôlement et la prise en charge des personnes handicapées dans le régime des cartes égalités des chances et des bourses de sécurité familiale de la CMU et d’autre part aux défis liés à l’information et la sensibilisation des personnes handicapées sur le programme de la CMU » Toujours selon le document de IBP  » le projet veut mener un dialogue autour des défis de l’enrôlement des personnes handicapées et d’informer les bénéficiaires du programme de la CMU, les élus locaux et les acteurs institutionnels sur les services du programme de la CMU ». Pour terminer, le texte conclut que les concertations de Fatick ont permis de « se concerter autour d’actions concrètes permettant de rendre effectif l’enrôlement des personnes handicapées ». Pour rebondir sur l’importance des deux jours d’activité à Fatick, Yatma Fall président de la FSAPH informe que sur les « Sur 63000 bénéficiaires des cartes d’égalité des chances dans le pays seules 25000 handicapées sont actuellement enrôlés à la Cmu. Les 38000 restants sont toujours à la recherche d’enrôlement ». Au niveau de région de Fatick, « c’est le cas de 1440 personnes handicapées sur les 4972 . Pour les bourses de sécurité familiale ce sont 2294 personnes qui perçoivent l’aide trimestriel » rajoute El Hadji Mapate Diouf le président régional de l’association des personnes vivant avec un handicap. Au cours des échanges, les acteurs ont décelé d’énormes difficultés dans le travail comme le transport, la photographie, la codification et la mise en œuvre des carnets. Ansi pour inverser la tendance, les départements ont établi un plan d’action qui est en exécution pour l’enrôlement de cette couche vulnérable dans la CMU.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page