SPORTS

Projecteur – Metz-Lens : 2-1 : Pape Amadou Diallo a illuminé le Stade Saint-Symphorien – Lequotidien

Du haut de ses 19 ans, Pape Amadou Diallo a vécu avec le Fc Metz une magnifique soirée face au Rc Lens. S’il n’a ni marqué ni réalisé une passe décisive, l’ailier sénégalais a été auteur d’un très gros match qui a permis aux Messins de renverser les Lensois (2-1).

Un match pour confirmer le talent. Perçu comme un grand espoir du football sénégalais, Pape Amadou Diallo a signé une très belle performance face au Racing Club de Lens ce vendredi soir. Une prestation certes qui n’a pas été couronnée d’un but ou d’une passe décisive, mais qui aura permis aux Grenats de renverser les Sang et Or (2-1) et de continuer de croire au maintien. Titulaire pour la quatrième fois de la saison, il a été très bien noté dans la presse sportive française.

Dans un onze de départ sans Cheikh Tidiane Sabaly et Ablie Jallow, deux autres anciens pensionnaires de Génération Foot, l’international U20 sénégalais a été choisi pour animer le flanc gauche messin. Un choix de la part de László Bölöni justifié en partie par les deux bonnes prestations du joueur de 19 ans face à l’As Monaco et au Stade Brestois.

Sur son côté, Pape Amadou Diallo a souvent lancé les offensives messines, à l’image de son centre pour Arthur Atta sur l’égalisation.

La satisfaction de Bölöni
En seconde période, alors que le Fc Metz menait désormais par 2 buts à 1 après un doublé de Georges Mikautadze, celui qui a remporté le Chan et la Can U20 en 2023 aura été quasiment partout. Que ce soit dans la conservation du ballon, dans les duels, les dribbles, les accélérations, Papa Diallo était insaisissable. Et pour la première fois depuis son arrivée à Metz, il a disputé un match en intégralité.

Présent en conférence de presse à l’issue de la partie, László Bölöni a salué le match de son poulain. «Depuis quelques semaines, il fait à l’entraînement et pendant les matchs des actions qui restent dans le cerveau de l’entraîneur. Ça a commencé par un vrai travail de communication avec lui dans le sens de la responsabilité défensive et du courage offensif. Je suis satisfait (par sa prestation). D’ailleurs, c’est pour cela que je ne l’ai pas fait sortir», a déclaré le technicien roumain.

Avant-dernier de Ligue 1, le Fc Metz aura certainement besoin d’un Pape Amadou Diallo en pleine bourre pour se sauver. A lui de confirmer.
Avec wiwsport

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page