A LA UNEACTUALITÉS

Qualifications Euro 2024 : l’Italie s’offre un bol d’air face à l’Ukraine, l’Espagne et la Belgique assurent

Après une nouvelle désillusion face à la Macédoine du Nord pour la première rencontre de l’Italie sous les ordres de Luciano Spalletti, la Squadra Azzurra devait absolument obtenir un résultat à domicile contre l’Ukraine afin de se relancer dans le groupe C de ces éliminatoires de l’Euro 2024 et ainsi finir cette trêve internationale sur une bonne note. Après un premier quart d’heure d’observation entre les deux formations, les coéquipiers de Gianluigi Donnarumma prenaient le contrôle du jeu et commençaient à se porter vers l’attaque. Et après plusieurs ratés dans la zone de vérité, la sélection italienne se détachait grâce à Davide Frattesi.

Alors que Georgiy Sudakov perdait le ballon sous la pression de Mattia Zaccagni, le joueur de la Lazio transmettait rapidement au milieu de terrain de l’Inter Milan qui contrôlait avant de décocher une frappe sèche pour battre Georgi Bushchan (12e, 1-0). Peu avant la demi-heure de jeu, le Milanais récidivait en se jetant tel un véritable renard des surfaces après une frappe contrée de Nicolo Zaniolo mais l’arbitre sifflait une position de hors-jeu de l’Italien en amont du but. Finalement, la VAR revenait sur la décision à la vue des images pour accorder cette réalisation à la Nazionale (30e, 2-0). Un avantage de courte durée pour la Squadra Azzurra.

L’Italie joue à se faire peur

Si le rythme de la rencontre redescendait dans cette rencontre, les Ukrainiens se projetaient juste avant la pause. Andrei Yarmolenko trouvait Artem Dovbyk dont le tir était repoussé par Gianluigi Donnarumma sur Federico Dimarco. Le défenseur napolitain dégageait dans la panique directement sur le capitaine ukrainien qui pouvait conclure sans problème pour relancer son équipe sous les cris de rage de son homologue italien dégouté après cette erreur défensive (41e, 2-1). Au retour des vestiaires, les deux entraîneurs ne procédaient à aucun changement. Les Ukrainiens se portaient alors vers l’attaque sans réussir à se montrer réellement dangereux.

A l’heure de jeu, Nicolo Zaniolo délivrait une superbe talonnade pour Giacomo Raspadori. L’attaquant napolitain faisait briller le portier ukrainien après une frappe croisée en force (59e). On retrouvait quelques minutes plus tard, l’ailier italien d’Aston Villa qui trouvait sur son chemin le gardien du Dynamo Kiev (68e) tandis que dans la foulée, Manuel Locatelli envoyait une lourde frappe sur la barre transversale adverse (69e). Dans une fin de rencontre beaucoup plus calme, les Italiens réussissaient à conserver ce bon résultat (2-1) acquis dans la douleur. Grâce à cette victoire, la Squadra Azzurra retrouve la deuxième place du groupe C, avec le même nombre de points que l’Ukraine, derrière l’Angleterre.

L’Espagne et la Belgique assurent

Dans le groupe A, l’Espagne recevait Chypre avec l’envie de faire oublier sa seule défaite contre l’Ecosse, qui était largement en tête avant cette rencontre avec cinq victoires en autant de matchs. Malgré des débuts relativement timides, la Roja prenait le dessus et Gavi lançait idéalement les Espagnols à la fin du premier quart d’heure (18e). Mikel Merino inscrivait le but du break en première période (33e) avant que les joueurs de Luis De la Fuente ne tuent tout suspens après la pause avec des réalisations signées Joselu (70e), Ferran Torres (73e et 83e) et Alex Baena (77e), tous entrés en jeu au retour des vestiaires. Une belle victoire 6-0 qui permet donc aux Ibériques de mettre la pression sur les Ecossais.

Enfin dans le groupe F, la Belgique, solide leader, recevait l’Estonie. Les coéquipiers de Romelu Lukaku ne tardaient pas pour faire la différence par l’intermédiaire du vétéran Jan Vertonghen (4e) tandis que Leandro Trossard enfonçait le clou un quart d’heure plus tard (18e). Après la pause, le capitaine des Diables Rouges inscrivait un doublé en deux petites minutes pour calmer les ardeurs des visiteurs (56e et 58e). En toute fin de match, Charles De Ketelaere (88e) terminait le spectacle en beauté avec une réalisation personnelle (88e). Un succès mérité 5-0 qui permet aux Belges de conforter leur place en tête de leur groupe.

Les résultats complets du multiplex de 20h45

Groupe A :

Espagne 6-0 Chypre : Gavi (18e), Merino (33e), Joselu (70e), Torres (73e et 83e), Baena (77e)

Norvège 2-1 Géorgie : Haaland (25e), Odegaard (33e) / Zivzivadze (90e+1)

Groupe B :

Italie 2-1 Ukraine : Davide Frattesi (12e et 20e) / Yarmolenko (41e)

Malte 0-2 Macédoine du Nord : Elmas (5e), Manev (41e)

Groupe F :

Belgique 5-0 Estonie : Vertonghen (4e), Trossard (18e), Lukaku (56e et 58e), De Ketelaere (88e)

Suède 1-3 Autriche : Holm (90e) / Gregoritsch (53e), Arnautovic (56e et 69e s.p.)

Groupe I :

Suisse 3-0 Andorre : Itten (49e), Xhaka (84e), Shaqiri (90e+3 s.p.)

Israël 1-0 Biélorussie : Kanichowsky (90e+3)

Roumanie 2-0 Kosovo : Stanciu (83e), Mihaila (90e+3)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page