A LA UNEACTUALITÉS

RDC: Félix Tshisekedi serait prêt à rencontrer Paul Kagamé, à certaines conditions

(RFI) -Une rencontre entre Paul Kagamé et Félix Tshisekedi aura-t-elle lieu prochainement pour tenter de résoudre la crise entre les deux pays ? Lundi 11 mars, le ministre angolais des Relations extérieures, Téte António a annoncé que le président rwandais « accepterait » de rencontrer son homologue congolais à une date qui sera indiqué par le médiateur.

La déclaration a été faite à l’issue d’un entretien à Luanda, entre Paul Kagamé et Joao Lourenço, le médiateur de l’Union africaine dans ce dossier. Du côté de Kinshasa, on semble prêt à participer à une telle rencontre, mais à plusieurs conditions. C’est ce qu’explique l’entourage de Félix Tshisekedi qui rappelle ces conditions, déjà formulés par le passé.

D’abord, le retrait immédiat des troupes rwandaises et de leur matériel de l’est de la RDC, conformément aux appels répétés de la communauté internationale. C’est la premier le point et le plus important pour Kinshasa.

Une nouvelle rencontre entre les deux hommes en préparation

Ensuite, le président congolais exige le retrait du M23 des territoires qu’il a récemment conquis. Quel regard porte Kigali sur ces conditions, qui ne sont pas nouvelles ? Impossible à dire pour l’heure.

La présidence rwandaise a seulement indiqué mardi sur les réseaux que les chefs d’État, angolais et rwandais, s’étaient « mis d’accord sur les mesures clés à prendre pour s’attaquer aux causes profondes du conflit ».

Un mois après l’échec de leur dernière échange, une nouvelle rencontre entre les deux hommes est donc clairement en préparation. Et les autorités congolaises n’en font pas mystère. Elles souhaiteraient que l’Union africaine participe plus activement à la résolution du conflit. C’est sans doute pour cette raison que Félix Tshisekedi s’est entretenu mardi par téléphone avec le chef d’État mauritanien Mohamed Ould Ghazouani, président en exercice de l’Union africaine.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page