A LA UNEACTUALITÉS

Réouverture de l’Ucad : le Collectif des Amicales des étudiants maintient la pression

Les étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar continuent de dénoncer la fermeture du temple du savoir, depuis le mois de juin dernier. Lors d’un sit-in tenu hier, mercredi 21 février 2024, le Collectif des Amicales des étudiants de l’UCAD a exigé la réouverture de l’université et la reprise des cours en présentiel, dans les plus brefs délais.

«Nous voulons étudier !» C’est le cri de cœur lancé par les étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. Hier, mercredi 21 février 2024, le Collectif des Amicales des étudiants l’UCAD a tenu un sit-in devant la Faculté de sciences juridiques et politiques (FSJP) pour réclamer la réouverture de l’université et la reprise des cours en présentiel.

«Nous sommes là pour dénoncer ce qui se passe à l’UCAD, une fermeture inédite depuis neuf mois. Même dans les pays où il y a la guerre, les universités n’ont jamais été fermées. Mais aujourd’hui, l’Etat du Sénégal et les autorités universitaires se sont permis de fermer l’université pour neuf mois, livrant ainsi les étudiants à une précarité, à des conditions très difficiles. Il est inconcevable que les étudiants puissent utiliser le campus pédagogique de l’UCAD pour leurs révisions, mais qu’ils ne peuvent pas l’utiliser pour faire leurs examens», a fait savoir le président de l’Amicale des étudiants de la Faculté de médecine, Alioune Diallo.

Selon lui, il est temps de libérer l’université dans ce contexte de décrispation de l’espace public. «Dans un pays normal, l’UCAD serait la première institution à être libérée parce qu’un pays ne peut pas fonctionner sans une bonne éducation. Aujourd’hui, tout le monde sait que la crème de l’éducation sénégalaise est à l’Université Cheikh Anta Diop», a-t-il souligné.

Pour autant, Alioune Diallo annonce que certains étudiants ont déjà opté pour d’autres voies. «Beaucoup de nos camarades ont abandonné les études. D’autres ont péri dans l’Atlantique, ou bien sur le chemin du Nicaragua, toujours à la recherche d’un avenir meilleur. Il y a des étudiants aussi en détention. Nous continuons toujours de clamer leur innocence et de réclamer leur libération», a-t-il dit. C’est pourquoi il a demandé au Chef de l’Etat de libérer les étudiants qui sont toujours dans les liens de détention.

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a été fermée depuis le mois de juin 2023, suite aux violentes manifestations liées à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko dans une affaire de mœurs. En Conseil des ministres, le 14 février dernier, le Chef de l’Etat Macky Sall a demandé au Premier ministre et aux ministres concernés «de tenir une concertation-revue avec la communauté universitaire afin de trouver les voies et moyens rapides d’assurer le déroulement normal des enseignements et le déploiement adéquat des œuvres sociales».

Mariame DJIGO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page