VIDEOS

Rupture carburant « Des individus perforaient le tuyau de la SAR » (ministre du Pétrole)

Il y a quelques jours, les transports faisaient le pied de grue dans les stations services. Faute de carburant. Une situation qui avait suscité moult réactions. Face à la presse, ce jeudi 28 avril, la ministre du Pétrole et des Énergies a indiqué que des individus qui perforaient le tuyau de la Société Africaine de Raffinage (SAR) ont été la source de cette rupture.

« Des individus perforaient le tuyau de la SAR, c’est pourquoi nous avions arrêté le transport du produit », a d’emblée déclaré Sophie Gladima.

Arrêt technique

Embouchant la même trompette, elle précise que chaque année, la Société Africaine de Raffinage observe un arrêt technique lui permettant de nettoyer le puits même également de passer en revue tous les tuyaux afin de voir si tout va bien.

A ces motifs, Mme Gladima ajoute la volonté « d’augmenter les capacités de stockage de la Société Africaine de Raffinage (SAR). Seulement, regrette-t-elle, la crise Ukrainienne a réduit ce que l’Etat attendait en termes de stock.

Tension

A en croire Mme le ministre, la ruée – des automobilistes – vers les stations services à l’annonce de la rupture a aussi occasionné le manque de carburant.

Retour à la normale

Elle rassure que dorénavant, tout est revenu à la normale. « Si vous vous rendez dans les stations, vous allez vous approvisionner en super, gasoil (…) » a-t-elle notamment dit. Non sans ajouter que l’essence pour pirogue est disponible tout comme le kérosène. D’ailleurs, précise Sophie Gladima, il n’y avait pas de rupture de kérosène.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page