POLITIQUE

Rupture dans la gouvernance, réduction du coût de la vie : Cheikh Guèye du Cudis invite le gouvernement à miser sur la vérité

Le Secrétaire général du Cadre unitaire de l’Islam (Cudis) salue le premier signal donné par le Président Diomaye Faye et son Premier ministre, Ousmane Sonko, à travers le casting des membres de leur premier gouvernement également marqué par le respect de leur engagement de former une équipe restreinte avec 25 ministres. Invité de l’émission Objection de la radio Sudfm hier, dimanche 7 avril, Dr Cheikh Guye a toutefois invité les nouvelles autorités étatiques à inscrire le langage de vérité au centre de leur politique de rupture dans la gouvernance des affaires du pays, notamment au sujet de la réduction du coût de la vie.

En effet, interpellé par notre confrère Baye Oumar Guèye sur les défis de ce nouveau régime en place à mettre en œuvre certains de ses engagements électoraux, notamment la réduction du coût de la vie, Dr Cheikh Guèye n’est pas allé par quatre chemins. Tout en soulignant que l’un des signaux les plus importants que cette nouvelle équipe gouvernementale pourra donner, c’est de faire baisser des prix des denrées de première nécessité, le coordinateur du Réseau des Think tanks sénégalais (SENRTT) a tenu à préciser que le contexte international avec les critères de convergence au niveau de l’Uemoa, la guerre Russo-Ukrainienne, le conflit Israélo-Palestinien à Gaza ne contribuent pas à faire baisser les prix à l’international. ».

Sous ce rapport, invite-t-il, le nouveau gouvernement doit savoir dire « la vérité aux Sénégalais chaque fois que c’est nécessaire ». « Il y a des choses qui sont possibles aujourd’hui, des choses qui ne vont les (Sénégalais) impacter que dans le moyen et le long terme. Que les gens fassent preuve de patience. On peut avoir un cycle vertueux qui peut permettre au Sénégal (de se développer) avec plus de ressources venant du pétrole et du gaz mais aussi de la renégociation de certains accords », a-t-il indiqué.

Auparavant, analysant les profils des nouveaux ministres, Dr Cheikh Guèye s’est félicité du premier signal donné par le Président Diomaye Faye et son Premier ministre, Ousmane Sonko à travers le casting des membres de ce premier gouvernement mais aussi le respect de leur engagement de former une équipe restreinte avec 25 ministres. Poursuivant son propos, le coordinateur du Réseau des Think tanks sénégalais a également exprimé sa confiance sur les personnalités qui ont été choisies pour gérer les ministères régaliens tels que la Justice, les Forces armées, l’Intérieur et l’Économie. En effet, même s’il préconise une surveillance de près des actions futures de ce gouvernement pour voir comment les pertinences se traduiront dans la pratique, Dr Cheikh Guèye a indiqué au sujet des personnalités à la tête de ces ministères régaliens que leur parcours dans la gestion d’équipes démontre leur rigueur et leurs compétences.

« On voit que, en terme d’âge et de vécu, nous avons au niveau des ministères de la Justice, des Forces armées, de l’Intérieur et des finances, des gens qui ont une bonne expérience et la légitimité à travers leur grade et leur parcours. On a effectivement des garanties qu’on va vers une gestion très rigoureuse de ces ministères régaliens qui sont la structure et la fondation de tout gouvernement », a-t-il assuré avant d’ajouter au sujet de l’actuel ministre de l’Économie et de la coopération que son profil d’économiste hétérodoxe en tant qu’ancien du Fonds monétaire international (Fmi) qui prône une démarche alternative dans le domaine économique, « sera très utile pour la reconstruction du modèle économique sénégalais qui a toujours fonctionné depuis 64 ans ».

NANDO CABRAL GOMIS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page