SOCIETE / FAITS DIVERS

Saccage Des Travaux Du BRT Lors Des Manifestations: Les Dégâts Estimés à Plus De 5 Milliards 

C’est avec un cœur serré que  le Dg du Cetud a livré un bilan suite aux saccages du BRT. Pour Thierno Birahim Aw, il faut se soucier des dakarois qui peinent à se déplacer et éprouvent des difficultés monstres rien que rallier leur destination. 

« Les impacts des manifestations sont très lourds. Ils sont estimés à plus de 5 milliards de FCFA lors des scènes de violence à Dakar, consécutives à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko »  a déclaré, le directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD), Thierno Birahim Aw dont la structure est chargée de l’exécution des travaux.  En marge de l’opération d’essayage hier, ce dernier n’a pas caché son sentiment face aux désagréments causés par les manifestants en juin dernier, suite à la condamnation d’Ousmane Sonko.

A la suite de la condamnation du leader de l’ex-parti Pastef et maire de Ziguinchor à deux ans de prison pour corruption de la jeunesse dans le procès l’opposant à l’ex-masseuse, Adji Sarr, des actes de vandalisme ont été perpétrés à Dakar notamment et dans d’autres villes de l’intérieur. Autant de  saccages et des scènes de pillages. Dans la banlieue dakaroise, comme le long du tracée du Brt, rien n’a été laissé au hasard par les manifestants.  Des vitres soigneusement posées par les ouvriers la veille ont été caillassées, le feu mis sur le chantier, des lampadaires détruites.

Un spectacle désolant  qui n’avait pas encore fini de plonger les populations dans le désarroi, malgré les appels au calme. Quelque dix-neuf des vingt-trois stations du BRT ont été saccagées, ainsi que l’éclairage public, l’aménagement paysager dans les quartiers comme Liberté 6, Petersen, Guédiawaye, Parcelles-assainies. Selon le Directeur  général du Cetud, ces casses ont été lourdes mais « notre détermination est aussi forte pour livrer aux Sénégalais le service de transport qu’ils doivent avoir et qu’ils espèrent en fin d’année. »

Un préjudice lourd car les dégâts ont été estimés à plus de 5 milliards de nos francs. « C’est l’occasion de rappeler que le Brt est un patrimoine sénégalais et nous sommes dans le changement de paradigme pour des transports capacitaires et répondant aux besoins des dakarois pour une offre de qualité. Donc il faut tout préserver car nous restons déterminées aussi pour que le service de transport soit une réussite », a-t-il déclaré.

MOMAR CISSE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page