A LA UNEACTUALITÉS

Saint-Louis-monseigneur André Guèye sur la situation actuelle du pays/ « L’heure est grave mais il n’est pas encore trop tard pour faire un sursaut patriotique »

A Saint-Louis où il a présidé hier, dimanche, la messe solennelle commémorative du jubilé des 125 ans de consécration de l’Église Notre Dame de Lourdes de Sor, Monseigneur André Guèye, Évêque de Thiès et Administrateur apostolique du Diocèse de Saint-Louis a vivement appelé à la paix dans ce pays. En ces temps où la violence règne partout, l’Évêque a beaucoup insisté sur la nécessité de cultiver la paix. Car, a-t-il dit, « il n’y a pas de développement possible sans la paix dans un pays et pour construire ce pays, il faut éviter deux écueils que sont l’orgueil et l’égoïsme. » Monseigneur André Guèye a saisi l’occasion pour inviter tous les acteurs politiques (pouvoir comme opposition) à un dialogue sincère et faire un sursaut patriotique afin de cultiver cette paix dans ce pays. « La violence est à bannir », a-t-il déclaré avant de préciser qu’il n’est pas encore trop tard pour se ressaisir et faire un sursaut patriotique. « Nous sommes un pays de dialogue. Certes, l’heure est grave mais il n’est pas trop tard pour taire nos différences et mettre en avant l’intérêt du pays pour que nous le bâtissions pour continuer l’œuvre de tous les démocrates qui se sont donné de la peine pour que ce pays soit fermement établi ». Dans son sermon, Monseigneur André Guèye a égalemet invité les fidèles chrétiens à demeurer dans la fidélité et la communion pour renforcer davantage leur foi.

YVES TENDENG 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page