POLITIQUE

Saint-Louis – poursuite de la campagne électorale : Sérigne Mboup compte faire de Saint-Louis et Matam un puissant pôle économique qui nourrira le Sénégal

Le candidat à l’élection présidentielle et leader du Mouvement « And Nawlé And Liggey », Sérigne Mboup était avant-hier, mardi 19 mars 2024, à Saint-Louis, où il a promis de faire des régions de Saint-Louis et Matam un puissant pôle économique qui va porter le développement du Sénégal. Il compte s’investir pour que toutes les céréales soient produites dans cette zone où également la pêche, la culture, le tourisme, entre autres, seront redynamisés.

Accueilli par une forte foule de militants, à son arrivée dans la ville de Saint-Louis, le leader du Mouvement «And Nawlé And Ligguey», Sérigne Mboup, par ailleurs candidat à l’élection présidentielle du 24 mars prochain, a rendu visite aux commerçants établis au niveau du marché Tendjiguène de Sor. Le candidat a émis son souhait de regrouper les régions de Saint-Louis et Matam en un puissant pôle économique qui portera le développement du Sénégal.

Sérigne Mboup a évoqué toutes les potentialités dont regorge cette région Nord en termes d’étendues de terres, d’eaux et son climat favorable. «Nous ferons de Saint-Louis et Matam un puissant pôle économique et y mettrons un ministre d’État que nous instruirons de tout faire pour que d’ici cinq (5) ans, toutes les céréales dont le pays aura besoin soient cultivées dans cette zone. Nous allons œuvrer aussi pour que la culture, l’histoire et le secteur du tourisme soient redynamisés», a fait savoir le candidat. Car, selon Sérigne Mboup, la région de Saint-Louis dispose de toutes les potentialités nécessaires pour concurrencer la région de Dakar.

Il a promis de consacrer une attention particulière à l’emploi des jeunes par l’industrialisation des secteurs tels que la pêche, l’agriculture, l’artisanat, entre autres. Le candidat a également promis, qu’une fois élu à la tête de ce pays, de favoriser les pêcheurs sénégalais en ce qui concerne les accords de pêche. «Nous allons retirer les accords de pêche octroyés aux bateaux étrangers et les redistribuer aux pêcheurs sénégalais qui iront pêcher le poisson et le revendre à l’étranger. Cela contribuera à créer davantage des emplois dans le pays, pour freiner le phénomène de la migration irrégulière», a expliqué M. Mboup.

Il a également abordé la question du gaz découvert au large de Saint-Louis et a estimé que cela servirait à diminuer le coût de l’électricité.

YVES TENDENG 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page