SOCIETE / FAITS DIVERS

Saisie De 10 KG De Chanvre Indien à Hann-Bel Air : Un Père De Famille Libre, Son Fils Maintenu En Détention

Né en 1971, le vigile Michel C. S. a retrouvé le chemin de la liberté. Après avoir passé deux années de sa vie en prison, le dealer présumé a bénéficié d’une liberté provisoire ce mardi 2 mai 2023. Car le parquet a sollicité un an ferme à son encontre pour détention de joints de chanvre indien. Le fils du désormais ex-détenu est retourné, lui, au gnouf en attendant le délibéré de la chambre criminelle de Dakar fixé le 6 juin prochain. Il encourt 10 ans de réclusion criminelle et le paiement d’une amende de 2 millions francs pour trafic de drogue. 

Agent de sécurité résident à Hann 3 Bel-Air, Michel C. S. a été arrêté courant avril 2021, quand les limiers ont découvert 10 kg de chanvre indien à son domicile. Une drogue que le mis en cause venait de recevoir au quai de pêche de Hann, d’après l’informateur de la police. D’ailleurs un des agents enquêteurs a aperçu Michel au moment où il tirait le sac vers sa demeure. Surpris quelques minutes plus tard en train de griller des joints de l’herbe illicite dans sa chambre, aux environs de 20h30mn, le vigile a attribué la propriété des 10 kg de chanvre indien retrouvés dans l’enclos des moutons, à son fils, Assane dit Cherif S.. C’est ainsi que les agents de l’Ocrtis (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) ont sommé au père de famille d’appeler au téléphone le dealer supposé. Mais, Assane est venu en renfort avec une trentaine de jeunes pour s’attaquer aux flics qui ont été obligés de faire des tirs de sommation pour se frayer un chemin. Michel C. S. qui a maintenu sa version au cours de son interrogatoire à la police, sera inculpé pour association de malfaiteurs et trafic intérieur de drogue. Il sera rejoint en prison par son fils sept mois plus tard.

Devant le juge d’instruction, Assane a admis avoir déposé le sac dans l’enclos des moutons de son père. Cependant, il a confié qu’il croyait que le sac contenait des épluchures de légumes destinées aux moutons. Car c’est une vendeuse de légumes qui le lui a remis. Un argument que le jeune pêcheur a réitéré face au juge de la chambre criminelle de Dakar ce mardi 2 mai 2023. « J’ai été interpellé au mois de décembre 2021. Ce jour-là, je me promenais avec ma mère. Je n’ai jamais pris la fuite », a lancé Assane qui a déjà purgé une peine de trois mois pour détention de chanvre indien. Son père a contesté la présence dudit produit nocif dans sa maison. « Les limiers ne m’ont pas montré le sac de chanvre indien. J’ai arrêté de fumer ce stupéfiant depuis belle lurette », a juré le quinquagénaire.

De l’avis du maître des poursuites, les deux joints trouvés dans la chambre de Michel C. S. doivent lui être imputés. Il a ainsi requis un an ferme à son encontre.

Par ailleurs, le substitut du procureur a demandé à la chambre d’ordonner la mise en liberté provisoire de l’accusé en attendant le délibéré, puisque la peine réclamée est déjà couverte par la durée de la détention provisoire. Pour la sanction de Assane dit Cherif qui a revendiqué la propriété du sac de chanvre indien, le Ministère public a sollicité 10 ans de réclusion criminelle assortis d’une amende de 2 millions francs. « On a trouvé personne en train de fumer. Michel C. S. était devant la télé avec sa femme et ses enfants », a martelé Me Seck qui a plaidé l’acquittement de son client. Son confrère qui assurait la défense de Assane, a sollicité une application bienveillante de la loi pénale. À l’issue des débats, le juge a suivi le parquet en ordonnant la mise en liberté provisoire de Michel C. S. en attendant son délibéré fixé le 6 juin prochain. Quant à Assane S., il va prendre son mal en patience derrière les barreaux.

KADY FATY 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page