INTERNATIONAL

SANTÉ – Un médecin australien libéré après 7 ans de captivité

Dans la nuit du 18 au 19 mai, le gouvernement australien a annoncé la libération du Docteur Kenneth Elliott enlevé aux côtés de sa femme le 15 janvier 2016 au Burkina Faso par le groupe jihadiste Ansar Dine, lié à Al-Qaïda au Maghreb islamique. Sa femme Jocelyn avait été libérée le mois suivant, à la suite d’une médiation nigérienne.

Le chirurgien qui dirigeait avec sa femme, depuis 1972, l’unique clinique médicale de Djibo, une ville située près de la frontière avec le Mali est rentré en Australie jeudi soir. Il a retrouvé sa femme et ses enfants, à Perth, la grande ville côtière du sud-ouest de l’île continent.

Un grand soulagement….
La ministre australienne des Affaires étrangères, Penny Wong, se dit « très heureuse » lorsqu’elle a fait l’annonce de la libération à la presse ce vendredi matin, heure locale. Ses proches et le gouvernement ont œuvré « inlassablement » pour obtenir cette libération, rajoute la cheffe de la diplomatie australienne.

La famille du docteur Elliott s’est déclarée soulagée. « Nous souhaitons remercier Dieu et tous ceux qui ont continué de prier pour nous, a-t-elle fait savoir dans un communiqué. À 88 ans, et après de nombreuses années passées loin de chez lui, le docteur Elliot a maintenant besoin de temps et d’intimité pour se reposer et reprendre des forces. Nous vous remercions pour votre compréhension et de votre sympathie. »

Avant son enlèvement, le couple australien, en plus de diriger une clinique médicale, menait des actions humanitaires au Mali et au Niger. Sa famille écrivait régulièrement aux autorités australiennes et burkinabè. Mais tout s’est joué dans la discrétion. « Il n’y a pas eu de rançon », affirme la télévision publique australienne ABC.

       

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page