A LA UNEACTUALITÉS

Séance plénière Assemblée nationale: tensions autour du projet de résolution sur l’élimination de Karim Meissa Wade de la présidentielle

Le climat à l’Assemblée nationale lors de la session ordinaire unique 2023-2024 est tendu, marqué par des débats houleux sur le projet de résolution visant la constitution d’une commission d’enquête parlementaire sur l’élimination de Monsieur Karim Meissa Wade et d’autres de la liste des candidats à l’élection présidentielle du 25 février 2024.

Guy Marius Sagna, intervenant lors de la séance, a vivement interpellé le président de l’Assemblée nationale, soulignant le manque de réponse aux demandes de commission d’enquête parlementaire. « L’ouverture de la commission d’enquête parlementaire pour la candidature de Karim Wade n’est pas prioritaire à ceux de la population.  Je veux savoir M. le président ce qui se passe vous êtes interpellé. Les éclaircissements doivent débuter ici à l’Assemblée nationale avant d’aller au Conseil constitutionnel. Où sont les 23 milliards de l’Assemblée ? Il faut avoir des principes, il faut qu’on respecte les paysans les étudiants et les jeune qui sont dans le programme xeuyu ndaw yi vous les minimiser. C’est injuste M. le président vous êtes interpellé », assène Guy Marius Sagna.

Poursuivant il a affirmé que « Macky Sall a corrompu le mandataire de Yewwi Askan Wi. Il veut reporter les élections et s’il le fait le 3 avril il ne sera plus notre président. »

Le rapporteur a répondu en indiquant que cette intervention était en dehors du débat.

Idrissa Baldé a soulevé des suspicions envers ceux qui critiquaient le Conseil constitutionnel par le passé tout en le défendant maintenant. Il a exprimé son soutien à Wallu et a annoncé « qu’ils voteraient en faveur de la résolution. »

Mame Bousso Gueye a demandé le report des élections, affirmant que leur candidat avait le droit de participer. Elle a répondu ceux qui estimaient que le PDS avait des députés grâce à une coalition, soulignant l’influence du leader Me Abdoulaye Wade.

La tension persiste autour de cette résolution qui focalise les débats au sein de l’Assemblée nationale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page