A LA UNEACTUALITÉS

Secteur de l’artisanat : FENAPH et ONFP scellent une convention de partenariat

La Fédération Nationale des Professionnels de l’Habillement du Sénégal (FE.NA.P.H) et l’Office nationale de formation professionnelle (ONFP) ont signé vendredi une convention de partenariat pour un renforcement de capacités des membres de la FENAPH. Ce partenariat qui durera sur cinq ans, va enrôler 21 000 artisans de l’habillement. La Mauritanie et l’Union l’UE ont signé, jeudi à Nouakchott, un partenariat afin de contrôler la vague de migration vers les Îles Canaries. Ce territoire Espagnol est devenu l’objectif stratégique des clandestins qui visent l’Europe.

Dans le but d’un renforcement de capacités de ses membres, la fédération nationale des professionnelles de l’habillement du Sénégal a signé une convention de partenariat avec l’Office nationale de formation professionnelle (ONFP). Dans cette collaboration qui va s’étaler sur cinq ans, 21 000 artisans seront formés à travers le pays. Une signature de convention qui vient à son heure selon Papa Pâté Gueye, président de la Fédération  nationale des professionnelles de l’habillement du Sénégal. « Cette convention vient à son heure parce que nous sommes une fédération qui tourne autour de onze mille membres à travers le Sénégal et nous avons énormément de membres à former. Donc si à partir de cette organisation-là nous arrivons à doter nos membres d’une capacité technique beaucoup plus importante, le renforcement de capacité qui leur permettront d’évoluer, des renforcements qui leur permettront d’être à niveau surtout sur des TICS parce qu’il n’y a pas que la couture il y a aussi les nouvelles technologies, il y a la formation digitale qu’il ne faut pas négliger. »

Le président du FENAPH trouve également qu’il y a une formation sur le plan industriel à faire parce que l’industrie du vêtement est un endroit où le chômage peut être éradiqué complétement. En effet, les entreprises du vêtement faisant entre 400 et 500 personnes « si l’on arrive à former nos jeunes et fondamentalement on va essayer de les maintenir ici non seulement au Sénégal de les doter des métiers et de les permettre de réussir chez eux », a estimé Papa Paté Gueye.

Partie prenante de ce partenariat, Mamadou Mounirou Ly, directeur général de l’Office nationale de formation professionnelle, déclarera « Aujourd’hui, il s’agit avec la FENAPH DE de faire en sorte de mettre tout cela à profit pour vraiment aider la FENAPH à aller encore de loin. »

Le directeur général de l’ONFP a aussi souligné l’avantage comparatif qui existe dans le cadre du travail avec l’office national de formation professionnelle. Selon lui celui-ci « réside d’abord dans le fait que quand vous travailler avec l’office les titres qui sont délivrés à la fin de la formation, ce sont des titres de qualification reconnus par des branches professionnelles. »

Ainsi, sur une durée de cinq ans avec possibilité de renouvellement, cette convention permettra de former plus de 20 000 personnes. Et de conclure : « Nous avons signé une convention à travers laquelle l’objectif sur le long terme est de former 21 000 artisans et on va prendre par cohorte au début dans la phase pilote. »

L’ONFP crée en 1986 est un office très reconnu dans le secteur de la formation professionnelle qui a formé énormément de sénégalais.

Ousmane GOUDIABY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page